Festivals : l'électro déchaîne les foules

Du 10 au 17 juillet, se tiendra à Budapest (Hongrie) un des plus gros festivals électro.[Gergely Csatari / Flickr]

Avec les beaux jours, s’ouvre la saison des festivals et parmi eux, les événements électro sont ceux qui affichent les succès les plus flamboyants. Le genre musical, plus dansant et plus énergique que d’autres, attire des milliers de jeunes gens avides de fête.

 
Si des poids lourds, tels le Sónar festival à Barcelone, le Weather festival à Paris ou le Berlin festival, ont déjà eu lieu en 2015, l’été réserve encore d’étincelantes programmations européennes d’ici au mois de septembre.
 
A commencer par le plus gros des festivals électro : le Sziget («île» en hongrois) qui se tiendra à Budapest, du 10 au 17 août. Sur une île de 78 hectares, plus de 400 concerts et sets feront frémir les visiteurs.
 
 
Jovial et effronté
 
L’an passé, ils étaient 400 000, son record de fréquentation notamment atteint grâce à la venue de Stromae. Cette année, Kings of Leon, Major Lazer ou Avicii font partie des têtes d’affiches de cet événement qui revendique un esprit empreint de liberté. Une grande célébration joviale et effrontée, parfois surnommée «le Woodstock du Danube».
 
Autre festival en Europe de l’Est : Electric love, du 9 au 11 juillet à Salsbourg, en Autriche, dont la troisième édition mettra à l’honneur les jeunes DJ Alesso et Zedd.
 
 
Immense dancefloor
 
En Croatie, la ville de Pula accueillera le Outlook festival, du 2 au 6 septembre. C’est à Punta Christo, un château du XIXe siècle aménagé en immense dancefloor, que se tiendront toutes les réjouissances. Pour cette huitième édition, le groupe SBTRKT (prononcer Subtract) fera l’ouverture.
 
A une moindre distance, le festival Tomorrowland prendra place, du 24 au 26 juillet, à Boom en Belgique. La programmation, toujours en cours d’élaboration, devrait miser sur des accents techno et house – de quoi faire pulser les quelque 150 000 spectateurs attendus. Enfin, la France possède elle aussi le goût de l’électro.
 
 
Eclatante programmation
 
Dès ce lundi 6 juillet, c’est dans l’irrésistible Sète que se déhancheront les vacanciers, à l’occasion de la deuxième édition du Gilles Peterson’s Worldwide Festival. Le DJ, producteur et journaliste, mixera certains soirs mais mettra surtout à l’honneur, jusqu’au 12 juillet, une éclatante programmation où se côtoient James Blake, Matthew Herbert et l’inoxydable Laurent Garnier.
 
Au même moment, au Parc floral de Paris, se tiendra The Peacock Society, festival qui fête sa troisième édition. Plus de trente artistes en deux jours, les 10 et 11 juillet. Les piliers Michael Mayer et Squarepusher partagent l’affiche avec quelques espoirs de la scène électro, parmi lesquels Kink, jeune DJ bulgare réputé pour l’intensité de ses sets.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles