Vidéos: Chuck Berry en cinq chansons légendaires

Chuck Berry, père fondateur du rock'n'roll, est décédé à l'âge de 90 ans, samedi 18 mars. Retour sur cinq titres qui ont fait sa carrière.[Timothy Hiatt / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

L'un des pères fondateurs du rock'n'roll, Chuck Berry, est décédé à l'âge de 90 ans, samedi 18 mars. Il laisse derrière lui un grand nombre de classiques du rock, parmi lesquels Maybellene, School Days ou My Ding a Ling. 

Le «plus grand des rockers, des guitaristes, et le plus grand des paroliers du rock qui ait jamais vécu». C'est en ces termes que Bruce Springsteen a rendu hommage à Chuck Berry.

Ce musicien hors-pair aura marqué l'histoire de la musique et plus particulièrement celle du rock'n'roll avec ses coup de riffs et ses tubes indémodables.

Voici cinq des succès les plus marquants dans l'oeuvre de l'artiste.

1. «Maybellene», 1955

Un premier single mais surtout un premier succès pour Chuck Berry. Avec Maybellene, il lance définitivement sa carrière. La même année, en 1955, il sort également «Thirty Days».

2. «Johnny B. Goode», 1957

Largement autobiographique, cette chanson raconte l'histoire d'un jeune garçon qui «jouait de la guitare comme s'il avait toujours sû en jouer».

Classée 7e meilleure chanson de l'histoire dans Rolling Stones, «Johnny B. Goode» a également la particularité d'avoir été l'une des 27 chansons envoyées dans l'espace par la sonde Voyager I, en 1977.

Le titre a depuis été repris par Santana, les Sex Pistols, Led Zeppelin ou encore AC/DC.

3. «Back in the U.S.A», 1959

Parti observer les Aborigènes, Chuck Berry aurait écrit cette chanson à son retour d'Australie. Et en 1968, le groupe britannique, les Beatles, l'ont parodié pour en faire une version intitulée «Back in the U.S.S.R».

4.  «You never can tell», 1964

Chuck Berry a écrit cette chanson alors qu'il purgeait une peine de cinq ans de prison pour une affaire de moeurs. Le guitariste avait été arrêté à El Paso (Texas), en compagnie d'une jeune fille mineure.

C'est également sur cette chanson que John Travolta et Uma Thurman ont twisté dans le film de Quentin Tarantino, Pulp Fiction.

5. «My Ding a Ling», 1972

Ce tube a permis à Chuck Berry de relancer sa carrière, après une longue traversée du désert. Une chanson qui a également permis au guitariste d'être premier dans les charts américains.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles