Cap sur l'Amérique pour l'Hermione

La réplique de la frégate l'Hermione, le 15 avril 2015 au large de la Rochelle. [AFP/Archives]

C’est un projet titanesque qui trouvera son accomplissement le 18 avril à l’île d’Aix (Charente-Maritime). Au terme d’un chantier qui a mobilisé pendant 17 ans des artisans venus du monde entier, la réplique de l’Hermione, le navire emprunté par le marquis de La Fayette pour rejoindre les insurgés américains en 1780, s’apprête à mettre le cap sur les États-Unis.

 

Un départ en grande pompe, en présence du président de la République François Hollande et de la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal, qui vont pouvoir assister à un spectacle nautique exceptionnel. 

La frégate Latouche Tréville, le Nao Victoria, la Recouvrance, le bateau-école Belem et de nombreux autres navires seront aux côtés de l’Hermione pour inaugurer sa traversée de l’Atlantique.

 

Une traversée de six semaines

À bord du trois-mâts, le commandant Yann Cariou dirigera un équipage de 80 personnes. Des marins aguerris, mais également des bénévoles et des passionnés de tous horizons, dont un tiers de femmes. 

Pendant six semaines, ils endureront la traversée houleuse de l’Atlantique Nord, jusqu’à l’arrivée dans la baie de Yorktown prévue le 5 juin.

La frégate longera ensuite la côte Est des États-Unis. Des milliers de spectateurs, passionnés d’histoires, francophile ou amoureux de la mer, l’attendront à chacune de ses onze escales: Baltimore, Philadelphie, Boston...

L’apothéose de ce périple aura lieu à New-York, le 4 juillet, pour la fête de l’Indépendance des Etats-Unis. Des centaines de bateaux à voiles et à moteur escorteront l’Hermione dans la baie new-yorkaise, afin de célébrer l’amitié franco-américaine. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles