Pourquoi y a-t-il des beffrois dans le nord de la France ?

Le beffroi de Lille.[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Ils ressemblent à des clochers d’église mais n’ont rien de religieux. Les nombreux beffrois situés dans le nord de la France (et en Belgique) ont été édifiés pour marquer la puissance économique des villes au Moyen Age.

 

Leur origine remonte au XIe siècle, alors que certaines communes avaient obtenu leur indépendance vis-à-vis des seigneurs. Un mouvement parfois soutenu par le roi, en vue d’affaiblir certains nobles rivaux. Les villes libres, administrées par des marchands, avaient choisi de bâtir de grands édifices pour affirmer leur pouvoir et leur autonomie, et rivaliser avec les clochers des cités féodales et les hautes tours des châteaux forts.

Les beffrois (terme issu du vieux-francique signifiant «donjon»), avaient à l’époque de multiples fonctions : sentinelle, salles de réunion, salles des coffres, prisons… Ils sont désormais principalement intégrés aux hôtels de ville (Lille, Arras, Armentières, Douai, Bergues, Bruxelles…).

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles