4 mai : Saint Sylvain

4 mai : Saint Sylvain [AFP / ARCHIVES]

"Dès les premiers jours de la persécution, Sylvain se distingue par son intrépidité. On le conserve pour couronner la répression antichrétienne. La direction du camp de concentration de Phenno élimine les faiblards, incapables d’accomplir de pénibles travaux. A leur tête, l’évêque de Gaza est supplicié."

 

C’est Eusèbe de Césarée qui écrit ces lignes moins de vingt ans après les faits. Condamné aux mines après d’innombrables tortures, le vieil évêque de Gaza est incapable de suivre le rythme des travaux forcés. Un jour, c’est l’élimination des incapables. Ils sont 39 à être décapités. Un deuxième groupe aussi nombreux subit le même sort, le même jour, en 311.

Parmi eux, Sylvain est mentionné comme le «type même de la prudence et le modèle authentique du christianisme». Il peut être considéré comme le patron des handicapés physiques et des prisonniers de tous les camps de concentration.

 

Pensée spirituelle :

«L’histoire est remplie de faits montrant la vérité réduite au silence par la persécution.» (John Stuart Mill)

 

Courte prière :

«Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? Tous ceux qui me voient me bafouent.» (Psaume 21)

 

Ephéméride du 4 mai :

En 1256, le pape Alexandre IV (né vers 1199, décédé le 25 mai 1261) impose la création de l’ordre des Grands Augustins. Depuis 1244, Innocent IV (né vers 1180/90, décédé 7 décembre 1254) échoue à réunir tous les ermites de la spiritualité de saint Augustin, en un seul ordre. Alexandre IV les contraint lors d’un chapitre tenu dans l’église Santa Maria del Populo. Le cardinal Richard, député à cet effet, fait élire pour supérieur Lanfranc Septala de Milan. Pour apaiser leurs murmures, le pape les exempta de la juridiction des évêques. Ils comptèrent jusqu’à 42 provinces, 2 000 couvents et 30 000 membres. Etablis à Paris en 1259, ils occupèrent un couvent près de la Seine.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles