Saint-Mandé fête l’art contemporain

A travers la soixantaine d’œuvres exposées, cette édition célèbre quatre artistes talentueux qui s’affranchissent des espaces terrestres et temporels.[Pierre Michelot]

La création actuelle s’invite à Saint-Mandé. Engagée auprès des artistes avant-gardistes, la ville entame samedi sa 32e édition.

 

Le festival accueille cette année trois peintres et une sculptrice dans les murs du Centre culturel. A travers la soixantaine d’œuvres exposées, cette édition célèbre quatre artistes talentueux qui s’affranchissent des espaces terrestres et temporels.

Orfèvre du clair-obscur, Duska semble retracer des créations de mondes nébuleux. Jean Chaintrier fige des horizons bercés de lumières grâce à ses étonnants camaïeux de couleurs.

Amateur de pointillisme, Pierre Michelot évoque pour sa part des vestiges de mondes anciens, à travers ses œuvres qui paraissent imprégnées d’arts premiers.

Enfin, Françoise Giannesini édifie des sculptures en laine qui auraient parfaitement trouvé leurs places auprès du monolithe mystique du 2001 de Stanley Kubrick. A l’opposé de l’art réaliste, ces œuvres évoquent des univers immenses et éternels.

 

32e Semaine d’art contemporain, dès demain et jusqu’au 14 juin, Centre culturel, 3, avenue de Liège, Saint-Mandé (94). 

 

À suivre aussi

Politique Quand une députée LREM mord un chauffeur de taxi
salon Saint-Mandé aide les petits éditeurs
Ebola Cas suspect d'Ebola à Bégin : premiers tests négatifs

Ailleurs sur le web

Derniers articles