La bibliothèque nationale anglaise demande de l’aide pour déchiffrer une inscription

L'exposition Magne Carta de la British Librairy expose en ce moment même l'épée indéchiffrable. [LEON NEAL / AFP]

La bibliothèque nationale anglaise a posté une requête étonnante sur le réseau social Twitter. Elle demande l'aide des internautes pour déchiffrer une inscription sur une épée du XIIIème siècle.

 

Le 7 août dernier, la bibliothèque nationale anglaise lançait un appel international sur le réseau social Twitter afin de savoir qui pourrait déchiffrer le message "NDXOXCHWDRGHDXORVI", inscrit sur une épée du XIIIème siècle

Exposée en ce moment même dans les murs de l’institution pour l'exposition Magna Carta 1215-2015, l’épée a été découverte dans une rivière du Royaume-Uni en 1825. Malheureusement, l’inscription sur la lame reste à ce jour "indéchiffrable".

 

 

Un début de piste ?

L’institution a déjà reçu un début de réponse de Marc van Hasselt, diplômé d’études médiévales de l’université d’Utrecht. Ce dernier a trouvé des similitudes entre l’épée anglaise et deux autres épées découvertes en Suède et aux Pays-Bas.

Selon lui, les lettres "NDXOX", composant le début du message, correspondraient au latin "Nostrum Dominus" ("Notre Seigneur") ou "Nomine Domini" ("Le nom du Seigneur").  Les trois derniers caractères pourraient être  une référence à la trinité.

Le reste de l'inscription reste encore un mystère.

 

Vous aimerez aussi

Faits divers Paris : un cadavre retrouvé à la bibliothèque
Danemark Des livres empoisonnés à l’arsenic découverts dans une bibliothèque
Le durian est un fruit très populaire en Asie du Sud-Est, malgré sa mauvaise odeur.
Australie Une bibliothèque universitaire évacuée à cause d'un durian

Ailleurs sur le web

Derniers articles