Un site Viking découvert aux portes des Etats-Unis ?

Situé à 500 kilomètres au sud de l'Anse aux Meadows, le seul site viking américain connu, l'endroit est très proche des Etats-Unis. [CC / Michel Rathwell / Flickr]

La postérité de Christophe Colomb, découvreur officiel du Nouveau monde, pourrait à nouveau être mise à mal par la récente découverte au Canada de ce qui semblerait être le deuxième site viking en Amérique.

A l'aide de relevés satellites, une équipe d'archéologues dirigée par l'Américaine Sarah Parcak a identifié le site de Pointe Rosée, sur l’île de Terre-Neuve comme pouvant être un village Viking. Les lieux sont situés à 500 kilomètres au sud de l'Anse aux Meadows, le seul site Viking connu en Amérique, et à quelques heures de navigation de la Nouvelle-Ecosse (Canada) et du Maine (Etats-Unis). Concrètement donc, aux portes de l'Amérique.

L’équipe a mené à Pointe Rosée deux semaines de fouilles en juin dernier. Et elles sont très prometteuses puisque des vestiges de ce qui pourrait bien avoir été un bâtiment érigé par les navigateurs scandinaves ont été trouvé, ainsi qu'un foyer destiné à une forge, des traces de charbon de bois et neuf kilogrammes de scories, c'est-à-dire des résidus de fer transformé à partir de tourbe, un procédé bien connu des Vikings.

A lire aussi : Une épée viking millénaire découverte en Norvège

En utilisant la datation au carbone 14, l'équipe de Sarah Parcak a conclu que le lieu avait été fréquenté entre 800 et 1300, époque à laquelle les navigateurs scandinaves sillonnaient l'Atlantique Nord… 500 ans avant ce bon vieux Christophe Colomb.

Est-ce le «Vinland» ou un poste avancé vers le «Vinland» ?

C’est dire si cette découverte est vertigineuse. En effet, dans les «Sagas», ces textes semi-légendaires narrant les épopées des Vikings, les Scandinaves évoquent une terre luxuriante baptisée «Vinland», située au-delà du Groenland qu'ils avaient déjà colonisé. Or pour certains spécialistes, l'Anse aux Meadows servait à faire escale et Pointe Rosée pourrait être un site occupé plus longtemps et de manière plus significative.

A lire aussi : Une femme à la tête d’une tribu de vikings

Située tout au sud de Terre-Neuve, là où les eaux du golfe du Saint-Laurent rencontrent celles de l'Atlantique Nord, Pointe Rosée devait constituer un avant-poste idéal pour explorer le Saint-Laurent ou le littoral américain. Pour mémoire, une pièce en cuivre datant du XIe siècle avait été retrouvée il y a quelques années dans le Maine voisin… 

Des preuves à trouver

Enfin l'emplacement de Pointe Rosée correspond aux usages des Vikings car «ils avaient besoin d'un endroit accessible facilement depuis la plage et offrant un bon point de vue. Ce lieu est donc situé parfaitement : vous pouvez voir vers le nord, l'ouest et le sud» a précisé Sarah Parcak au magazine National Geographic.

Alors si jusqu'à présent, aucune preuve ne démontre que ce sont bien des Vikings qui ont fréquenté ce lieu, son équipe assume un raisonnable optimisme à propos de leur trouvaille.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles