Ligue des champions: Foivos Erotokritou, président d'Apoel Nicosie, remercie celui de l'UEFA Michel Platini

"Merci Platini !", lance le président du club chypriote d'Apoel Nicosie, Foivos Erotokritou, ravi de la réforme des compétitions européennes qui permet à son équipe de briguer une place en quarts de finale de la Ligue des champions contre Lyon[AFP]

"Merci Platini !", lance le président du club chypriote d'Apoel Nicosie, Foivos Erotokritou, ravi de la réforme des compétitions européennes qui permet à son équipe de briguer une place en quarts de finale de la Ligue des champions contre Lyon.

Q: Foivos Erotokritou, quel est votre état d'esprit à quelques heures d'un rendez-vous historique pour l'Apoel ?

R: "C'est un instant fantastique pour nous, un rêve. C'est la première fois que nous nous trouvons parmi les seize meilleures équipes de la Ligue des champions. Jusqu'à présent, nous avons bien tenu. J'espère que nous saisirons notre chance mercredi. Ce sera très difficile car nous affrontons Lyon qui a une tradition et l'expérience en Ligue des champions mais nous avons l'enthousiasme pour réaliser l'exploit. Ce qui a été fait est déjà exceptionnel pour nous. Alors, nous n'avons pas peur. Nous jouerons comme nous l'avons fait jusqu'à présent".

Q : Dans l'île, tout le monde parle ce match événement ?

R: "Oui. Partout à Chypre car c'est la première fois qu'une équipe chypriote atteint ce niveau. Le match se jouera à guichets fermés avec 22.000 spectateurs. Nous aurions pu vendre 10.000 places supplémentaires sans problème. Ce n'est pas la première fois. Nos supporteurs seront là pour nous aider pour gagner. Nous avons perdu 1-0 à l'aller, un résultat que l'on ne peut pas ne pas renverser mais face à Lyon, c'est quand même très dur mais nous allons essayer et l'exploit est possible. L'ambiance sera difficile pour Lyon mercredi (sourires). Tout le monde a vu le soutien dont nous avons bénéficié à l'aller à Gerland avec les encouragements de 5.000 personnes, alors mercredi...".

Q: Ce match bouleverse-t-il la vie à Chypre ?

R: "Le football est le sport national à Chypre. Tout le monde sera derrière Apoel mercredi. Si nous gagnons, ce sera incroyable pour Apoel et Chypre. Les autres clubs sont avec nous, bien sûr, car les points européens gagnés par Apoel, profiteront au club qui sera champion cette saison, si ce n'est pas nous, en vue des prochaines participations en Ligue des champions ou de l'Europa league".

Q: Remerciez-vous Michel Platini d'être là ?

R: "Oui, bien sûr. C'est Monsieur Platini qui a contribué à tous ces changements pour nous, les petits clubs, d'avoir la chance de participer à la Ligue des champions et gagner des matches. Sans cette réforme, avant ce n'était pas possible. Maintenant oui. Merci Platini !"

Q: Financièrement, quelles sont les retombées pour votre club ?

R: "C'est très important. Chypre est une petite île avec 800.000 habitants et ce n'est pas possible de développer notre budget seulement sur le marché chypriote. Il est de 9 à 9,5 millions d'euros annuels. C'est beaucoup à Chypre. Maintenant, nous sommes tranquilles pour les deux prochaines années. Jusqu'à présent, notre parcours nous a rapporté 17 à 18 M EUR. Pour Lyon, peut-être que ce n'est pas beaucoup mais pour nous si".

Q: Y-aura-t-il une grosse prime pour les joueurs en cas de qualification ?

R: "Oui, c'est déjà prévu et déjà négocié en début de saison".

Q: Comment allez-vous utiliser les sommes reçues de votre parcours en C1?

R: "Il nous faut préparer la saison prochaine et la suivante. Nous avons dix joueurs en fin de contrat. Il faut nous organiser pour renouveler notre équipe dont quelques joueurs commencent à être âgés".

Propos recueillis par la presse en marge de l'entraînement d'Apoel Nicosie

Vous aimerez aussi

bien-être Les 5 activités sportives pour une reprise du bon pied
Coupe du Monde 2018 Quand les Champions du monde reprendront-ils avec leurs clubs ?
Ménival, premier club de Samuel Umtiti
Ligue des champions Ménival, premier club de Samuel Umtiti

Ailleurs sur le web

Derniers articles