Marseille: Steve Mandanda appelle ses équipiers à "ne pas tomber dans le doute"

Avant de rencontrer Evian-TG, mardi en match en retard de la 23e journée de Ligue 1, le gardien international et capitaine de l'Olympique de Marseille, Steve Mandanda, s'est dit lundi "en colère" après la défaite de samedi contre Toulouse (1-0), estimant que "le plus important, c'est de ne pas tomber dans le doute".[AFP/Archives]

Avant de rencontrer Evian-TG, mardi en match en retard de la 23e journée de Ligue 1, le gardien international et capitaine de l'Olympique de Marseille, Steve Mandanda, s'est dit lundi "en colère" après la défaite de samedi contre Toulouse (1-0), estimant que "le plus important, c'est de ne pas tomber dans le doute".

Q: Ca vous a fait râler de prendre un tel but contre Toulouse ?

R: "C'est clair, c'est le but qui donne la victoire à Toulouse et prendre un but de la sorte, c'est encore plus rageant. On avait mis deux joueurs aux poteaux mais on peut en mettre 4 ou 5, si on n'est pas concentré, si on n'est pas au marquage... En ce moment on n'y est pas sur les coups de pied arrêtés, il faut reprendre plus de concentration et un meilleur état d'esprit."

Q: Pour la première fois depuis 5 ans, on vous a vu en colère contre un adversaire...

Q: "En colère car je prends un coup sur la tête (sur une sortie au devant de l'attaquant toulousain Regattin, ndlr). En ce moment, ça fait un peu beaucoup. Les attaquants ont trop souvent l'habitude de laisser traîner le pied et ensuite de s'excuser. Au bout d'un moment, ça suffit."

Q: Didier Deschamps évoque un manque d'implication des joueurs. Etes-vous d'accord ?

R: "Si on n'a pas cette détermination pour vouloir gagner, c'est compliqué. En face, les équipes ont l'envie de gagner, surtout quand elles viennent au Vélodrome. Sur ce match, le coach l'a dit, il n'y a pas de regrets à avoir car on n'a rien montré. Si on veut accrocher quelque chose en fin de saison, il faut retrouver l'envie. On a eu un début de saison compliqué, on a fait énormément d'efforts pour revenir. Des joueurs ont participé à la Coupe d'Afrique des nations, André Ayew est touché à l'épaule, des éléments importants sont blessés. Tout ça fait que c'est un peu plus compliqué pour nous mais, quand ça ne va pas, il faut être soudé."

Q: Une victoire contre Evian est-elle indispensable ?

R: "C'est une semaine importante, mais ce match-là permettrait de se rapprocher de la 3e place. En plus, il y a la confrontation Lyon-Lille le week-end prochain, donc si on avait la bonne idée de gagner là-bas et d'enchaîner sur une série, ce serait pas mal. Le plus important, c'est de ne pas tomber dans le doute. On a eu une série d'invincibilité assez longue, il faut retrouver la simplicité et le mouvement qu'on avait. On est beaucoup moins confiant qu'on a pu l'être, c'est vrai, mais on n'est pas dans le doute. Une victoire serait importante non seulement pour la préparation du match contre l'Inter mais surtout pour le championnat. Il faut se qualifier pour la C1, pour l'aspect économique comme sportif. Ca m'embêterait beaucoup de ne pas jouer la Ligue des champions la saison prochaine. Cela aurait des conséquences par rapport aux joueurs qui partiraient ou qui seraient susceptibles de venir. On est conscient de tout ça."

Q: Cela conditionne-t-il votre avenir au club ?

R: "Je ne le sais pas encore. On ne sait pas comment ça peut se passer. Ici, je me sens bien, tout se passe bien pour moi. C'est toujours mieux de pouvoir jouer la Ligue des champions. Mais on ne sait pas ce qui peut se passer. Je peux rester là, mais le club ne voudra peut-être plus de moi... Aujourd'hui, ce n'est pas le plus important. Le plus important c'est de se qualifier, et de terminer à cette 3e place."

Propos recueillis en conférence de presse

Vous aimerez aussi

Euro Millions Le tirage de l'Euro Millions du mardi 4 septembre
Une parade chinoise est organisée mardi au Jardin d’Acclimatation (16e).
nouvel an chinois Le Jardin d’acclimatation fête le Nouvel an chinois
Grève Education : les profs en colère

Ailleurs sur le web

Derniers articles