L'acteur Colin Firth veut sauver une tribu du Brésil

L'acteur britannique Colin Firth lors d'une cérémonie à Londres le 12 février 2012[AFP/Archives]

L'acteur britannique Colin Firth a lancé mercredi une campagne organisée par l'ONG Survival International pour sauver les indiens "awa" d'Amazonie brésilienne, "la tribu la plus menacée de la Terre".

A la fin d'un court métrage où l'on voit vivre les Awa en étroite relation avec la forêt et ses animaux --mais une forêt en proie à la destruction-- l'acteur exhorte le ministre brésilien de la Justice à expulser "définitivement" les envahisseurs, bûcherons clandestins, éleveurs et colons.

"La forêt des Awa est illégalement abattue pour ses essences précieuses. Lorsque les bûcherons surprennent les Awa, ils les tuent. Leurs arcs et leurs flèches ne font pas le poids face aux fusils des Blancs", explique Colin Firth, Oscar du meilleur acteur pour le Discours d'un roi en 2011.

Il appelle à signer une pétition adressée au ministre José Eduardo Cardozo, le "seul" à pouvoir envoyer la police fédérale expulser les Blancs.

La situation est devenue si critique que plusieurs experts brésiliens ont parlé de "génocide", souligne Survival.

Stephen Corry, directeur de l'ONG, a déclaré dans un communiqué que "si suffisamment de personnes, au Brésil et partout dans le monde, se mobilisent (...) les Awa pourront enfin vivre en paix sur leur propre territoire" dans l'Etat de Maranhao.

Selon cette organisation de défense des Indiens, les Awa contactés représentent une population d’environ 360 chasseurs-cueilleurs nomades et l’on estime qu’une centaine de plus vivent encore dans l’isolement.

Les peuples "isolés" --ceux qui n’ont pas de contact pacifique avec les non-Indiens-- sont sans aucun doute les plus vulnérables de la planète. Ils vivent constamment sous la menace de rencontres hostiles ou de maladies introduites par les étrangers et contre lesquelles ils n’ont aucune immunité. La situation des Awa est d’autant plus grave que leur forêt est détruite à un rythme alarmant, souligne Survival.

Selon la Fondation nationale de l'Indien (Funai), il y aurait au Brésil 77 tribus indiennes isolées, disséminées en Amazonie. Une trentaine de groupes seulement ont déjà été repérés.

La population indigène représente moins de 1% des 191 millions d'habitants du Brésil et occupe 12% du territoire brésilien, essentiellement en Amazonie.

À suivre aussi

engagement Le service civique attire des jeunes en quête de sens
La créatrice du Tumblr «Paye ta Shnek» a expliqué, sur les réseaux sociaux, les raisons qui la poussent à tirer sa révérence.
Féminisme «Paye ta Shnek» tire sa révérence : «Je suis épuisée et terrorisée», confie sa créatrice
Gucci a apporté son soutien à la lutte pour les droits sexuels et reproductifs des femmes.
mode Gucci s’engage pour les droits sexuels et reproductifs des femmes lors de son défilé croisière 2020

Ailleurs sur le web

Derniers articles