Sharon Stone poursuivie par la nounou de ses enfants

Sharon Stone avec Quinn, le plus jeune des trois enfants qu'elle a adoptés.[UNIMEDIA/SIPA]

Sharon Stone n’a décidemment pas de chance avec ses employés. Déjà condamnée par la justice américaine l’année dernière à verser de lourds dommages et intérêts à un ouvrier qui s'était blessé en effctuant des travaux dans son jardin, elle est cette fois-ci poursuivie par l’ex-nounou de ses enfants, qui porte de gravissimes accusations à son encontre.

Durant près de cinq ans, Erlinda Elemen, une jeune femme philippine, a travaillé au service de Sharon Stone pour s’occuper de Roan, Laird et Quinn, les trois garçons âgés aujourd’hui de 12, 7 et 6 ans, que l’actrice américaine a adoptés. Licenciée en février 2011, l’ex-nourrice poursuit aujourd’hui la star de "Basic Instinct" en justice, pour licenciement abusif et harcèlement.

Dans sa plainte longue de 17 pages, déposée mardi devant un tribunal de Los Angeles, Erlinda Elemen affirme que Sharon Stone lui faisait des remarques désobligeantes sur ses origines, sa pratique religieuse ou encore son accent. Engagée en octobre 2006, Erlinda Elemen affirme que ses relations avec son employeuse se sont dégradées à partir d’août 2011. Elle accuse la star de lui avoir fait subir à partir de cette époque de véritables outrages verbaux. Selon la plaignante, Sharon Stone lui aurait laissé entendre qu’être philippin « revenait à être idiot » et lui aurait ensuite interdit de parler de parler devant les enfants "pour qu'ils ne prennent pas le même accent qu’elle ». La star, qui a été membre de l’église de scientologie avant de se convertir récemment au bouddhisme, aurait également fait preuve de dédain à l'égard des convictions religieuses de la nourrice, avant de lui interdire de lire la Bible dans sa maison.

Erlinda Emen a finalement été licenciée en février 2011et ce, selon elle, de manière abusive : Sharon Stone aurait en effet décidé de la mettre à la porte parce qu’elle ne voulait plus la payer en heures supplémentaires quand elle voyageait avec la famille ou quand elle travaillait les jours fériés. En 2011, Sharon Stone avait été condamnée à verser 232.000 dollars de dommages et intérêts à un ouvrier qui s'était blessé lors d'une chute alors qu'il effectuait des travaux dans son jardin.

    

Vous aimerez aussi

Interview Philippe Lacheau : "On est une grande bande de potes"
ciné Need for Speed, vengeance sur la route
ciné Quand le mariage dynamite les préjugés

Ailleurs sur le web

Derniers articles