Chavez assure que sa santé ne l'empêche pas de faire campagne

Le président vénézuélien Hugo Chavez en conférence de presse à Caracas, le 9 juillet 2012[AFP]

Le président vénézuélien Hugo Chavez, qui a subi ces derniers mois de lourds traitements médicaux après la découverte d'un cancer en juin 2011, a assuré lundi que ses conditions physiques n'altéraient en rien sa campagne pour sa réélection, le 7 octobre.

"Par chance, grâce à Dieu, je suis ici et chaque jour je me sens en meilleures conditions physiques, et je ne crois vraiment pas que cette expression de +restrictions physiques+ (...) sera un facteur dans cette campagne" électorale, a déclaré M. Chavez lors de sa première conférence de presse en tant que candidat à la présidentielle.

Les restrictions "que j'ai supportées suite à ce que j'ai vécu, je les ai surmontées, et j'ai une grande foi, je travaille avec beaucoup de discipline pour continuer à les surpasser", a ajouté le président, qui n'a jamais dévoilé la localisation exacte ni la gravité du cancer qui l'a amené à subir deux opérations à Cuba ainsi que des séances de radiothérapie et chimiothérapie.

Interrogé sur son état de santé, il a rappelé que la dernière session de radiothérapie remontait à huit semaines et que dimanche, il avait recommencé à "trotter".

"Bien sûr, je ne suis plus le Chavez de 40 ans. Quand je suis sorti de prison (suite à une tentative de coup d'Etat qu'il a menée en 1992), j'étais un cheval fougueux, maintenant, je vais fêter mes 58 ans", le 28 juillet, a-t-il ajouté.

Après avoir passé plusieurs mois éloigné de la scène politique en raison de son état de santé, Hugo Chavez, au pouvoir depuis 1999 et habitué des meetings de masse, a repris une partie de ses activités et apparitions officielles, à l'approche de l'élection présidentielle qui l'opposera à Henrique Capriles, 39 ans.

À suivre aussi

Le président autoproclamé Juan Guaido n'a pas réussi à renverser Nicolas Maduro.
Amérique du Sud Venezuela : un an après, la crise comme quotidien
Jorge Arreaza, le ministre des Affaires étrangères du Venezuela est à l'origine de la critique
Venezuela Le gouvernement de Nicolas Maduro dénonce la «répression excessive» en France
L'opposant vénézuélien Juan Guaido fait face aux forces de l'ordre lors de son arrivée devant le bâtiment de l'Assemblée nationale, le 7 janvier 2020 à Caracas.
Amérique latine Venezuela : Guaido force le passage et prête serment comme président du Parlement

Ailleurs sur le web

Derniers articles