Le gourou Ravi Shankar retenu deux heures par le fisc en Argentine

Le gourou indien Sri Sri Ravi Shankar, qui a des fidèles dans le monde entier, a été retenu deux heures sur l'aéroport de Puerto Iguazu, au nord-est de l'Argentine, pour un contrôle fiscal, après une campagne de collectes de dons, a indiqué mercredi la presse locale. [AFP] Le gourou indien Sri Sri Ravi Shankar, qui a des fidèles dans le monde entier, a été retenu deux heures sur l'aéroport de Puerto Iguazu, au nord-est de l'Argentine, pour un contrôle fiscal, après une campagne de collectes de dons, a indiqué mercredi la presse locale. [AFP]

Le gourou indien Sri Sri Ravi Shankar, qui a des fidèles dans le monde entier, a été retenu deux heures sur l'aéroport de Puerto Iguazu, au nord-est de l'Argentine, pour un contrôle fiscal, après une campagne de collectes de dons, a indiqué mercredi la presse locale.

Ravi Shankar, président-fondateur de la fondation "L'art de vivre", a été contrôlé alors qu'il s'apprêtait à quitter l'Argentine pour le Paraguay, prochaine étape de sa tournée en Amérique latine.

Selon le quotidien La Nacion, le gourou, qui est soupçonné d'évasion fiscale, aurait recueilli environ 20 millions de pesos (4,27 millions de dollars, 3,3 millions d'euros) auprès des quelque 1.200 personnes qui avaient assisté à un entretien ou une méditation dirigés par lui, devant les célèbres cataractes d'Iguazu.

L'administration fiscale souhaite savoir d'où vient l'argent des donations et où il va, supposant des mouvements suspects de fonds au sein de la fondation de Ravi Shankar, selon le journal.

Au cours de sa visite en Argentine, le gourou a réuni dimanche dernier des dizaines de milliers de personnes pour une journée de méditation dans les bois de Palermo à Buenos Aires.

Elu par le magazine Forbes comme la 5e personne la plus influente dans le monde, Sri Sri Ravi Shankar est l'inventeur d'une méthode de respiration et de méditation destinée à instaurer "une société libérée de la violence et du stress", selon les organisateurs.

À suivre aussi

Argentine Mondial de tango : un Russe disqualifié pour avoir frappé sa partenaire
Un manifestant porte un T-shirt à l'effigie de l'ancien président argentin Juan Alberto Peron lors d'un rassemblement antigouvernemental à Buenos Aires, en avril 2019  [Emiliano Lasalvia / AFP/Archives]
élection En Argentine, le péronisme à nouveau sur le devant de la scène politique
Un tradeur à la bourse de Buenos Aires le 12 août 2019 [RONALDO SCHEMIDT / AFP]
Économie Lundi noir en Argentine après le revers électoral de Mauricio Macri

Ailleurs sur le web

Derniers articles