Zimbabwe : le Premier ministre se remarie, des ex le poursuivent

Le Premier ministre zimbabwéen Morgan Tsvangirai le 21 août 2012 à Harare [Jekesai Njikizana / AFP/Archives] Le Premier ministre zimbabwéen Morgan Tsvangirai le 21 août 2012 à Harare [Jekesai Njikizana / AFP/Archives]

Le Premier ministre zimbabwéen Morgan Tsvangirai a fait l'objet de trois plaintes déposées par d'ex-fiancées réelles ou supposées, pour faire interdire son remariage prévu samedi, a-t-on appris jeudi auprès de ses services.

M. Tsvangirai, 60 ans, dont la première épouse est décédée dans un accident de voiture en mars 2009, doit épouser en secondes noces Elizabeth Macheka, 35 ans.

Mais, à 24 heures d'intervalles, trois plaintes se sont subitement accumulées sur le bureau de la justice zimbabwéenne.

"Il est évident que ce ne sont pas des plaintes normales. Quoi qu'il en soit, les avocats du Premier ministre leur ont fait opposition", a précisé Luke Tamborinyoka, son porte-parole, dénonçant une campagne pour ternir l'image du Premier ministre.

Mercredi, la justice zimbabwéenne a débouté une première plainte déposée par Locadia Karimatsenga Tembo, dont le Premier ministre s'était séparé en novembre 2011.

A l'époque, les médias venaient d'accorder une large publicité à la nouvelle union, affirmant que la lobola, la dot traditionnelle à la belle-famille, avait été versée, avant que M. Tsvangirai ne rompe avec éclats, indiquant que la relation était "irrémédiablement endommagée" pour des raisons où la politique semblait avoir eu sa part.

La future Mme Tsvangirai d'alors réclame aujourd'hui une pension alimentaire de 15.000 dollars. Ses avocats ont annoncé leur intention de faire appel.

Jeudi, une Sud-Africaine prénommée Nosipho Regina Shulubane a déposé une plainte similaire. "Nous sommes encore très amoureux, et c'est pourquoi je m'élève contre l'autorisation donnée au mariage", a écrit la plaignante dans les documents transmis à la justice.

"En février 2011, Morgan m'avait demandé de l'épouser et il avait dit qu'il voulait se marier avec moi au Zimbabwe", a-t-elle ajouté.

"Cette plainte tente à tort de faire croire que la plaignante était fiancée avec le Premier ministre Tsvangirai. C'est faux", a réagi le porte-parole du Premier ministre.

La première épouse du Premier ministre, Susan, est morte dans un accident de voiture en mars 2009, quelques semaines seulement après la nomination de son époux comme Premier ministre d'un gouvernement d'union avec son rival de longue date, M. Mugabe. Ils étaient mariés depuis 31 ans.

M. Tsvangirai, qui n'avait été que légèrement blessé, avait exclu l'hypothèse d'un acte criminel. Morgan Tsvangirai a eu six enfants avec sa première femme.

Vous aimerez aussi

Un couple s'est marié dans une église inondée aux Philippines
Insolite Philippines : un mariage les pieds dans l'eau
Japon Le mariage de la princesse japonaise reporté à cause des tracas financiers de ses futurs beaux-parents
Les proches de Burulai Turdaaly Kyzy, une étudiante en médecine de 20 ans, lors d'une cérémonie marquant le 40ième jour après son meurtre par celui qui l'avait enlevée, dans une yourte à Sokoulouk, dans le nord du Kirghizstan, le 28 juin 2018 [Vyacheslav OSELEDKO / AFP]
Drame Au Kirghizstan, un meurtre attise la colère contre les mariages forcés

Ailleurs sur le web

Derniers articles