Juanes lance une campagne contre le recrutement des mineurs

Le chanteur Juanes lance une campagne contre le recrutement forcé de mineurs par les groupes armés, le 19 septembre 2012 à Bogota [Eitan Abramovich / AFP] Le chanteur Juanes lance une campagne contre le recrutement forcé de mineurs par les groupes armés, le 19 septembre 2012 à Bogota [Eitan Abramovich / AFP]

La star de la pop colombienne Juanes a lancé mercredi à Bogota une campagne contre le recrutement forcé de mineurs par les groupes armés, avec pour objectif de sauver quelque 200.000 enfants en trois ans.

Au cours d'une visite à Ciudad Bolivar, gigantesque bidonville surplombant la capitale colombienne, le chanteur, mondialement connu pour son tube "La camisa negra", a présenté cette opération, dotée d'un fonds initial de 200.000 dollars.

Baptisée "Rêver est un droit", cette campagne vise à sensibiliser une dizaine de municipalités afin de proposer des projets aux jeunes habitants défavorisés et les éloigner des guérillas communistes et des multiples bandes criminelles opérant en Colombie.

Elevé lui-même à Medellin, troisième ville de Colombie dans le nord-ouest du pays, Juanes a évoqué son enfance dans cet ancien fief des grands cartels de cocaïne, dissous après la mort du baron de la drogue Pablo Escobar en 1993.

"J'ai vécu l'époque des années 80 et je m'en suis sorti grâce à la musique. C'est pourquoi j'y crois", a confié le chanteur. "Notre message est dirigé aux jeunes: +Ne rejoins pas tel groupe armé ou telle bande+, mais aussi aux parents", a-t-il ajouté.

Depuis 1999, près de 5.000 mineurs recrutés par des groupes armées en Colombie se sont démobilisés, selon l'Institut du bien-être familial, organisme public chargé de la protection de l'enfance.

Plus de la moitié (58%) d'entre eux ont été enrôlés par la rébellion des Forces armées révolutionnaires de Colombie, la principale guérilla du pays, avec laquelle le gouvernement doit ouvrir en octobre des négociations de paix pour mettre un terme à près d'un demi-siècle de conflit.

Vous aimerez aussi

Photo transmise par les services de l'Ombudsman colombien des otages libérés par la guérilla de l'ELN lors d'une conférence de pressele 12 septembre 2018. [HO / Colombian Ombudsman/AFP]
Amérique du Sud Colombie : l'ELN libère six otages, le président les veut tous libres
Prospectus anti-corruption distribués à Bogota le 22 août 2018, avant une consultation nationale [John VIZCAINO / AFP]
consultation La Colombie vote dimanche sur la lutte contre la corruption
La culture de coca occuperait actuellement 209.000 hectares en Colombie.
Drogues Colombie : des drones à pesticides pour enrayer la production de cocaïne

Ailleurs sur le web

Derniers articles