Depardieu installé en Belgique, les politiques grondent

Gérard Depardieu à Berlin, le 1er octobre 2012 [Johannes Eisele / AFP/Archives]

Il n’est qu’à un kilomètre de la frontière, mais fait beaucoup parler de lui. La récente installation de l’acteur Gérard Depardieu à Néchin, petit village de Belgique prisé des riches expatriés, n’a pas manqué de faire réagir la classe politique.

Trouvant cet exil «désolant pour notre pays et pour son image», Jean-François Copé (UMP) a fait remarquer sur Radio Classique qu’«il n’y a pas d’exemple de délocalisation de grands entrepreneurs ou de grandes stars en Allemagne, en Grande-Bretagne ou en Italie.» Ce déménagement fiscal montre «la différence entre ceux qui peuvent partir et ceux qui ne peuvent pas, parce qu’ils en ont les moyens», jugeait de son côté Marine

Le Pen (FN) sur RTL, ironisant sur le fait qu’«Obélix a bien changé». «Honteux» pour Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière), «triste» pour Bertrand Delanoë (PS), ce départ de l’un des acteurs les mieux payés du cinéma français appelle également à «réfléchir à une harmonisation fiscale européenne», d’après Chantal Jouanno (UDI).

 

La ville belge de Néchin, le 10 décembre 2012 [Philippe Huguen / AFP]
La ville belge de Néchin, le 10 décembre 2012. [Philippe Huguen / AFP]
 

Agé de 63 ans, le comédien, l'un des mieux payés du cinéma hexagonal, a élu domicile dans le village de , proche de la frontière française, selon son bourgmestre, Daniel Senesael, qui a reconnu la motivation fiscale de Gérard Depardieu. Néchin, qui compte 27% de Français, est connu pour abriter de riches expatriés.

"Il fait des bras d'honneur à qui il veut, à l'Etat et aux Français, à ceux qui achètent des billets et des tickets de cinéma pour aller le voir et qui eux, paient leurs impôts", a lancé le ministre délégué à la Consommation Benoît Hamon sur Canal+. "Et lui, il décide de ne pas les payer, parce qu'il considère qu'il en paie trop et dans une période de crise comme celle-là, je trouve que c'est de l'antipatriotisme", a ajouté le ministre.

Même tonalité du côté du PCF, dont le porte-parole Olivier Dartigolles a estimé qu'"en refusant de payer ses impôts, de participer à la solidarité nationale, le très oubliable soutien de Nicolas Sarkozy durant la dernière campagne électorale entache durablement son image auprès des Français". "Gérard Depardieu nous joue l'avare, mais ce n'est pas un rôle de composition", a-t-il ajouté.

Et toujours sur DirectMatin.fr

Néchin, havre belge pour expatriés français

Fiscalité : Depardieu élit domicile en Belgique

Michel Sardou accepte l'impôt à 75% s'il est "provisoire"

À suivre aussi

Livret d’épargne populaire (LEP), assurance-vie en euros, plan d’épargne retraite (PER)... Des alternatives sans risque au livret A existent.
Fiscalité Avec la baisse du taux du livret A, quelles alternatives ?
Prélèvement à la source : 9 millions de foyers vont percevoir des avances de crédits d'impôt
Fiscalité Prélèvement à la source : 9 millions de foyers vont percevoir des avances de crédits d'impôt
Le Panama reste sur la liste des paradis fiscaux.
Finances publiques La France allonge sa liste de pays considérés comme des paradis fiscaux

Ailleurs sur le web

Derniers articles