Orelsan condamné à une amende pour injure

Le chanteur Orelsan sur scène lors d'une émission télévisée pendant le festival de Cannes, le 19 mai 2012 [Loic Venance / AFP/Archives] Le chanteur Orelsan sur scène lors d'une émission télévisée pendant le festival de Cannes, le 19 mai 2012 [Loic Venance / AFP/Archives]

Le rappeur Orelsan a été condamné vendredi à 1.000 euros d'amende avec sursis pour injure et provocation à la violence à l'égard des femmes par le tribunal correctionnel de Paris pour certains passages de ses chansons.

Poursuivi par des associations féministes, il a été condamné pour injure en raison de l'expression "les meufs c'est des putes" et pour provocation à la violence notamment pour les termes "mais ferme ta gueule ou tu vas t'faire marie-trintigner".

Son avocat, Me Simon Tahar, a déploré que le tribunal ait "permis d'ouvrir la voie large, grave, à la censure de la création artistique".

Le parquet s'était prononcé pour la relaxe, a souligné l'avocat, ajoutant qu'un précédent jugement, concernant sa chanson "Sale pute", au coeur d'une vive polémique en 2009, avait relaxé son client.

Me Alain Weber, conseil des cinq associations qui ont poursuivi le rappeur - le collectif féministe contre le viol, la Fédération nationale solidarité femmes, Femmes solidaires et le Mouvement français pour le planning familial - s'est quant à lui déclaré "satisfait pour le combat de la dignité des êtres humains".

Selon lui, ce jugement de la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris crée une "première jurisprudence" sur le texte sanctionnant "l'incitation à la violence du fait du sexe".

Face à Ni Putes Ni Soumises, Orelsan défend sa liberté de création

 

Vous aimerez aussi

La légende du folk-rock américain, Bob Dylan, lors d'un concert le 22 juillet 2012 à Carhaix-Plouguer, dans l'est de la France [Fred Tanneau / AFP/Archives]
Enquête Non-lieu pour Bob Dylan, accusé d'injure par une association croate
Katherine Jackson, mère de Michael, à Los Angeles, le 27 septembre 2011 [Robyn Beck / AFP]
Procès Le clan Jackson devra rembourser 800.000 dollars à AEG
Le chanteur américain Justin Bieber à Los Angeles, le 18 décembre 2013 [Robyn Beck / AFP/Archives]
Canada Audience préliminaire au procès de Justin Bieber en mai

Ailleurs sur le web

Derniers articles