Madeleine de Suède furieuse après une photo en bikini

La princesse Madeleine de Suède (d) et son époux, le financier Christopher O'Neill, le 8 juin 2013 à Stockholm La princesse Madeleine de Suède (d) et son époux, le financier Christopher O'Neill, le 8 juin 2013 à Stockholm [Erik Martensson / Scanpix Sweden/AFP/Archives]

La princesse Madeleine de Suède a exprimé vendredi sa colère sur Facebook après la publication par un tabloïde suédois d'une photo d'elle en bikini, prise lors de sa lune de miel aux Seychelles.

"Nous remercions tout le monde pour leur chaleureuse affection et les souhaits de bonheur exprimés lors de notre mariage", a écrit en anglais la princesse, six jours après son mariage avec le financier américano-britannique Christopher O'Neill.

"Hélas, la presse tabloïde suédoise a décidé de détruire notre droit à une vie privée et de publier des photos de nous dans son édition d'aujourd'hui", a-t-elle déploré.

"La seule chose que nous souhaitons est que, ne serait-ce que pendant ces quelques jours, notre vie privée puisse désormais être respectée", a-t-elle conclu.

Le quotidien Expressen, le quatrième le plus diffusé du pays, montre en Une la princesse en bikini sur une plage, tenant la main de son mari vêtu d'un short de bain.

Selon ce journal, le couple a choisi pour sa lune de miel le même hôtel que le prince William et Kate Middleton.

 

Suède : la princesse Madeleine, benjamine du roi, épouse un financier 

Un Tumblr soutient le topless de Kate 

Photos de Kate topless : la presse britannique devient-elle puritaine ?

 

Vous aimerez aussi

 Jimmie Åkesson, des Démocrates de Suède (anti-immigration), s'exprime devant ses partisans à Stockholm le 9 septembre après les élections législatives. [Anders WIKLUND / TT News Agency/AFP]
Politique Sous pression des nationalistes, la Suède se cherche un gouvernement
portrait Qui est Jimmie Akesson, le visage de l'extrême droite suédoise ?
Le Premier ministre social-démocrate suédois Stefan Löfven et le patron des conservateurs, Ulf Kristersson, lors d'un débat télévisé le 8 septembre 2018 à Linkoping [Anders WIKLUND / TT News Agency/AFP]
extrême droite Législatives : après l'Allemagne, la Suède face aux tentations du repli

Ailleurs sur le web

Derniers articles