Louise Bourgoin, une carrière au beau fixe

Louise Bourgoin[CC/Georges Biard]

Miss météo à Canal+ entre 2006 et 2008, Louise Bourgoin est désormais davantage connue pour son exubérance et son humour décapant que pour ses connaissances météorologiques. En 2008, elle a réussi son passage du petit au grand écran en faisant des débuts fracassants au cinéma aux côtés de Fabrice Luchini dans La Fille de Monaco d’Anne Fontaine. Retour sur le parcours d’une chasseuse de clichés.

 

ARCHIVE

 

La France l’a connue en miss météo. Mais Louise Bourgoin a voulu prouver qu’en parlant de la pluie et du beau temps, on peut aussi donner le ton. Car là où certaines ont eu une carrière aussi longue qu’un déjeuner au soleil, la demoiselle, née Ariane Bourgoin, a profité de chacun de ses passages sur la chaîne cryptée pour utiliser son image avantageuse et s’en servir avec humour et finesse.

Etudiante aux Beaux-Arts, elle se prédestine au métier de professeur d’arts plastiques. Alors qu’elle rate de peu le concours du Capes, elle décide de prendre sa vie en main, d’une autre manière. « Lorsque j’ai loupé mon Capes, le monde s’est écroulé, mais je me suis dit que c’était peut-être un signe : il fallait que je devienne artiste. J’ai donc décidé de prendre un travail alimentaire qui rapporte de l’argent et ne prenne que très peu d’heures. Ce qui était parfait pour pouvoir travailler la peinture dans mes temps libres. Pour moi, le métier d’animatrice était donc idéal. Je n’ai envoyé qu’un seul CV à Fille télé. En fait, le salaire était dérisoire ! Mais je me suis amusée, épanouie. J’ai compris plus tard que même aux Beaux-Arts, j’avais déjà besoin de faire rire ». Après avoir tourné une émission pilote pour Direct 8, la jeune femme est finalement embauchée par Canal+ pour devenir miss Météo sur le plateau du Grand journal.

 

Vidéo : Best of 2007 de la météo de Louise Bourgoin au Grand Journal de Canal +

 

 

Une belle vitrine pour cette jeune diplômée des Beaux-Arts qui ne rêvait que de création. En côtoyant les stars invitées sur le plateau de l’émission, elle a fini par séduire et se faire remarquer. « Je ne présentais la météo que depuis trois mois pour Le grand journal. Un jour, dans les couloirs de Canal+, Fabrice Luchini m’a dit qu’il ne ferait pas son prochain film sans moi. Interloquée, j’ai rétorqué : «Fabrice, vous ne pouvez pas arrêter le cinéma comme ça ! »

Sous les conseils de Fabrice Luchini, bluffé autant par ses poses dignes d’une Brigitte Bardot que par son humour décapant, la réalisatrice Anne Fontaine la choisit pour donner la réplique à l’acteur facétieux et incarner – c’était tentant ! – une miss météo... bimbo et arriviste. Une actrice était née. « Le film fut bien accueilli par la presse, j’ai donc reçu très vite beaucoup de propositions », avoue la comédienne.

 

Vidéo : Bande-annonce de La Fille de Monaco d’Anne Fontaine

 

 

Dans La fille de Monaco, l’actrice s’en donne à cœur joie et continue à alimenter son image mutine et subversive, sur laquelle elle est revenue dans le magazine Gala : « Ça tient sûrement au fait que je n’ai pas été élevée comme une fille. J’ai su tirer très tôt à la carabine avec mon demi-frère dans le jardin. Je fais du surf, de la planche à voile. Aux Beaux-Arts, j’étais très inspirée par des artistes contemporaines qui étaient elles-mêmes en lutte contre la domination masculine ».

 

Adèle-Louise, même combat

Luc Besson, qui l’a choisi pour interpréter l’héroïne de Jacques Tardi Adèle Blanc-Sec dans une adaptation filmée ne s’y est pas trompé. « J’aime bien le côté “anar”, ni dieu ni maître, d’Adèle Blanc-Sec », explique Louise Bourgoin. « C’est une héroïne en dehors de tous les stéréotypes de son époque. Lorsque je l’ai découverte à 18 ans, je l’ai trouvée rafraîchissante ! C’est agréable de lire une BD dans laquelle l’héroïne est courageuse, téméraire, qui possède des qualités que l’on prête plus généralement aux hommes. En fait, je trouve que les femmes se révèlent bien plus fortes que les hommes, finalement souvent lâches Si Louise Bourgoin ne saurait se comparer à Adèle Blanc-Sec, l’actrice a pris pourtant le parti, comme l’aventurière, de ne pas être là où on l’attendait.

 

Vidéo : Bande-annonce Les Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec

 

 

Luc Besson le revendique. Au vu du travail que fournissait Louise Bourgoin tous les jours pour Le grand journal de Canal+, elle n’avait pas besoin de passer d’essais. « J’ai eu peur, je me suis posé la question de ma légitimité, car un rôle pareil, toute actrice en rêve », explique modestement Louise Bourgoin. Si leurs univers paraissent au départ éloignés, le réalisateur et l’actrice semblent s’être trouvés. « Nous avons deux points communs : nous sommes travailleurs et perfectionnistes », explique l’actrice.

Sur un tournage, Luc Besson est de ces hommes qui connaissent à l’avance tous les plans. « Il ne laisse rien au hasard. Tous mes gestes étaient chorégraphiés, prémédités. C’était parfois très difficile de rendre un geste naturel. Luc Besson avait une idée très précise du personnage d’Adèle Blanc-Sec, depuis sa démarche jusqu’à son élocution. C’était très bien, car c’est dans la contrainte que l’on trouve de la liberté », témoigne la comédienne avec enthousiasme. De son côté, Luc Besson n’a pas le même discours : « Je crois que Louise Bourgoin n’a pas conscience d’elle-même, et des possibilités énormes que lui donne son talent », indique le réalisateur.

 

Vidéo : Bande-annonce L’Amour dure trois ans

 

 

Depuis Les Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec, Louise Bourgoin poursuit sa recherche de rôles atypiques. Elle a joué successivement dans des thrillers (L’autre Monde, Gilles Marchand, 2010), des drames (Un heureux événement, Rémi Bezançon, 2011), des comédies romantiques (L’amour dure trois ans, Frédéric Beigbeder, 2012) et des films historiques (La Religieuse, Guillaume Nicloux, 2013). Elle a su prouver que pour devenir pitre, il faut être avant tout artiste.

 

Gaspard Proust, un cynique romantique

Martin Scorsese par Jacques Séguéla

Hollywood : la fabrique des monstres sacrés

Le cinéma et la guerre, une longue histoire d’amour

 

À suivre aussi

portraits Qui est Steeve Briois, le maire FN d’Hénin-Beaumont ?
vol Qui sont les pilotes du Boeing 777 disparu ?
portraits Qui est Dakota Johnson, l'actrice de "50 Shades of Grey" ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles