Cyril Hanouna, l'incontournable du PAF

L'animateur français de télévision et de radio Cyril Hanouna, le 19 octobre 2012 à Paris  [François Guillot / AFP/Archives] L'animateur français de télévision et de radio Cyril Hanouna, le 19 octobre 2012 à Paris [François Guillot / AFP/Archives]

Cyril Hanouna, qui remplacera Laurent Ruquier à partir de la fin août sur Europe 1, est devenu un animateur incontournable du paysage audiovisuel français, à la télévision comme à la radio, une omniprésence qui fait parfois grincer des dents.

Son rire haut perché résonnera sur la tranche phare du 16H00-18H30, laissée libre par Ruquier parti sur RTL.

Mais cette notoriété n'a pas été immédiate. A 39 ans, Cyril Hanouna a fait l'amuseur public sur une dizaine d'antennes et chaînes de télévision avant de connaître le succès: M6, France 4, Europe 1, D8, France 2, France 3, TF1, Rires & chansons, RTL, Virgin Radio et Comédie où il a fait ses débuts.

"Le succès, on l'a d'abord connu sur +Touche pas à mon poste+" (TPMP), raconte-t-il à l'AFP. L'émission qu'il anime et produit, une quotidienne en direct sur D8 sur la case redoutée de l'avant-soirée à 18H30, rassemble chaque soir 1,1 million de personnes en moyenne et a gagné plus de 300.000 téléspectateurs en un an.

Programmée au départ pendant deux ans sur France 4, elle est consacrée à l'actualité des médias, commentée par une bande de chroniqueurs déjantés, dont Enora Malagré, qui attribue son succès à un "parfait équilibre entre quelque chose de populaire, d'exigeant et d'accessible".

Même envolée pour "Les pieds dans le plat" sur Europe 1 de 10H30 à 12H30, une tranche horaire qui a gagné 272.000 auditeurs sur un an. Une réussite qui peut agacer : en septembre 2013, Philippe Bouvard affirme ne trouver "aucun talent" à ce barbu fringant, au costume bien taillé, "mais il a du culot et ça peut lui en tenir lieu".

Se défendant d'être "plus présent que d'autres", l'intéressé admet être un boulimique de travail: "c'est une drogue, la quotidienne".

Cet acharné est très attentif aux résultats d'audience. Ses proches affirment qu'il est rivé chaque matin aux courbes, rappelant ses troupes à l'ordre en cas de mauvais chiffres. Une "obsession de la réussite", alliée à un toupet assumé: en mars 2013, bien qu'il n'y participe pas, il va jusqu'à suggérer à France 2 l'arrêt de l'émission de Frédéric Taddéï "Ce soir ou jamais" qui ne réunirait pas, selon lui, assez de téléspectateurs. Un comportement qui lui vaut de solides inimitiés dans la profession.

- 'Un grand pro et un sale gosse' -

Avant TPMP, "il a connu une grande traversée du désert qui l'a traumatisé", le défend Enora Malagré qui le connaît depuis une quinzaine d'années. "Il peut être dur, il ne supporte pas l'échec".

"C'est un grand pro et un sale gosse", selon son ami et chroniqueur Jean-Luc Lemoine : "il peut être très concentré et partir en vrille juste pour faire rire ses potes".

D'origine juive tunisienne, Hanouna a grandi en région parisienne. Ce père de deux enfants - de trois et deux ans - qui gère sa petite troupe en "patriarche", a en commun avec Laurent Ruquier "ce côté chef de bande, rassembleur intergénérationnel", selon Jean-Luc Lemoine.

"Hyperactif", selon ses proches, le trublion du PAF n'aime pas "entrer dans la routine": "j'ai peur que les téléspectateurs se lassent".

Cumulant les casquettes d'animateur et de producteur via sa société "H20 productions" ("Est-ce que ça marche ?", "Derrière le poste" sur D8, la matinale sur D17...), Cyril Hanouna, qui a signé pour deux nouvelles saisons de TPMP, ne présentera "peut-être pas tous les jours" le programme et n'animera plus "La nouvelle Star".

Fin 2013, l'animateur s'attire une volée de bois vert lorsqu'il dévoile au JDD ses revenus mensuels de 25.000 euros, affirmant "ça peut paraître beaucoup, mais par rapport à d'autres animateurs c'est très peu". Avant de se rattraper dans un tweet : "bien évidemment, c'est beaucoup d'argent".

De son passage remarqué par le one-man show il y a dix ans, l'homme garde l'obstination du divertissement et de la bonne humeur, sans doute à l'origine de son humour potache. "L'idée, c'est que les gens se marrent avant toute chose", conclut Jean-Luc Lemoine.

À suivre aussi

entretien Immigration, communautarisme, voile : Emmanuel Macron s'explique dans Valeurs actuelles
Médias Mort de Jacques Chirac : les chaînes bousculent leurs programmes
«Oui, je vais avoir le droit d’avoir une carte de presse trois mois après la date de mon entrée chez Quartier Général», a expliqué Maxime Nicolle dans sa vidéo.
Médias Le gilet jaune Maxime Nicolle annonce qu’il va obtenir sa carte de presse

Ailleurs sur le web

Derniers articles