Maître Gims ne parvient pas à obtenir à la nationalité française

L'ancien leader du groupe Sexion d'Assaut recherche encore les raisons d'un tel refus[FADEL SENNA / AFP]

Il ne comprend pas la décision des autorités. Le rappeur Maître Gims a beau s'évertuer à obtenir la nationalité française... Elle lui est refusée.

Être l'un des chanteurs préférés des Français ne résoud pas tous les problèmes. L'artiste s'est confié à Nikos Aliagas ce dimanche, dans son émission «En balade avec» sur Europe 1. 

«Je ne suis toujours pas français, j'avais fait une première demande, mais elle a été refusée, je ne sais pas pourquoi», s'interroge-t-il. Pourtant, Gandhi Djuna (de son vrai nom) a beau être né au Congo, il est arrivé en France à l'âge de 2 ans, et se sent parfaitement français. «Je chante en français, je m'exprime en français, j'adore la langue française».

Un dossier «béton»

L'ancien leader du groupe Sexion d'Assaut recherche encore les raisons d'un tel refus. Poussé par Nikos Aliagas à avancer une hypothèse, il suppute ainsi : «Un jour, j'ai fait un plateau télé (en décembre 2016 sur le plateau d'On n'est pas couché, Ndlr.), et j'ai dit que j'aurais mes papiers sans problème. Je crois qu'ils se sont vexés».

Le rappeur détaille ensuite ses nombreux efforts déployés pour obtenir ses papiers. «J'ai suivi des cours, passé des tests de français... Le dossier était béton. Mais non». Et d'ajouter. «C'est important de le faire car on reproche aux artistes d'être au-dessus des lois».

A en croire le dernier sondage Ipsos réalisé pour Le Journal de Mickey, Maître Gims est la dixième personnalité préférée des enfants âgés de 7 à 14 ans. En octobre dernier, il est devenu le premier rappeur à avoir sa statue au musée Grévin.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles