Halima Aden, premier mannequin à porter un hijab en une du Vogue britannique

Halima Aden est devenue en quelques mois l'une des figures incontournables de la mode.[Twitter @Edward_Enninful]

L'Américaine Halima Aden, 20 ans est devenue le premier mannequin de l'histoire du Vogue britannique à poser avec un hijab en une du magazine, qui fête ses 102 ans cette année.

Halima Aden, Américano-Soudanaise née dans un camp de réfugiés au Kenya, est devenue en quelques mois l'une des figures incontournables de la mode et a été choisie en 2017 par la marque de sport Nike pour la représenter dans des campagnes publicitaires.

A ses côtés, le numéro de mai du magazine de mode met en couverture huit autres femmes, dont Adut Akech, Radhika Nair et Paloma Elsesser, et célèbre la diversité de la beauté, l'un des engagements du rédacteur en chef Edward Enninful, le premier homme d'origine africaine à occuper ce poste.

Il avait marqué un grand coup à son arrivée en mettant en couverture le mannequin ghanéen Adwoa Aboah. Avec l'édition de mai, il veut désormais aller plus loin. «Le moment est venu pour Vogue de faire ce qu'il fait le mieux : offrir une vision audacieuse de ce à quoi le futur peut -et devrait- ressembler».

«Il y a cinq ans -et certainement il y a dix ou vingt ans-, pour une photo de couverture de groupe comme celle-ci, les filles n'auraient pas ressemblé à ces jeunes femmes», poursuit Edward Enninful. «Mais ce qu'il y a de positif depuis ces derniers mois, c'est que la mode a finalement adopté un concept qui a définit l'ensemble de ma vie professionnelle : la diversité.»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles