Obsèques d’Aretha Franklin : le pasteur américain, maître de cérémonie, a des gestes déplacés envers Ariana Grande

Entre blagues à la limite et une main baladeuse, l’évêque Charles Ellis s’est comportement de manière peu cordiale avec la chanteuse Ariana Grande, lors des funérailles d’Aretha Franklin, vendredi 31 août.

Venue chanter en hommage à la défunte diva, l’Américaine a subi «l’humour» de l’homme d’église. D’abord sur son nom : «Je croyais qu’il s’agissait d’un nouveau sandwich au Taco Bell !», a-t-il ironisé.

Une allusion au nom à consonance hispanique de la chanteuse et au Taco Bell, une chaîne de fast-food de nourriture mexicaine.

Tout en parlant, Ellis s’est aussi permis de ceinturer Ariana Grande avec une main plutôt baladeuse. Il a semblé toucher la poitrine de l’artiste durant tout son discours. La décontraction de Charles Ellis a suscité de nombreuses réactions qui l’ont obligé à s’excuser.

Le Huffington Post rapporte qu’Ellis a déclaré avoir serré hommes et femmes de la même façon dans ses bras, il a indiqué n’avoir «voulu toucher la poitrine d’aucune femme».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles