Homonyme du rappeur qui appelait à «pendre les blancs», un présentateur de la BBC reçoit des menaces de mort

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb avait fortement condamné les propos du rappeur. [Capture d'écran Youtube ]

Son clip «PLB», dans lequel il appelle à «Pendre les blancs» a provoqué un tollé en France, obligeant même la classe politique à intervenir. Au coeur d'une polémique sur fond de débat racial, le rappeur Nick Conrad a également mis en difficulté un présentateur britannique, qui porte le même nom que lui.

Complètement étranger à la polémique, Nick Conrad, qui officie sur la BBC, a eu du mal à comprendre pourquoi les menaces de mort le visant affluaient sur son compte Twitter. Après s'être renseigné, le présentateur a compris l'erreur des internautes. Ils le confondaient en réalité avec le rappeur français du même nom, qui incitait notamment dans son clip à «tuer des bébés blancs». 

Sur la chaîne britannique, il a expliqué : «Les gens se sont tournés vers Twitter pour exprimer leur frustration et leur fureur contre M. Conrad et plutôt que de les diriger vers lui, c'est moi qui les reçois». 

Préférant rire de la situation, Nick Conrad a répondu avec humour à un message le menaçant de mort : «Quel bonheur! Avant de me planter un couteau ou de me tirer dessus (ce que je n'approuve pas), vérifie quand même que c'est le bon Nick Conrad. Je suis la version plus enrobée et plus talentueuse». 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles