Qui est Susana Gallardo, la nouvelle compagne de Manuel Valls ?

Susana Gallardo, 53 ans, est la nouvelle compagne de Manuel Valls. [Capture d'écran YouTube]

Après la violoniste Anne Gravoin, elle est la nouvelle élue de son coeur. Susana Gallardo, héritière des laboratoires pharmaceutiques espagnols Almirall, partage désormais la vie de l'ancien Premier ministre Manuel Valls.  

Et si cette Catalane de 53 ans est inconnue en France, c'est loin d'être le cas en Espagne où sa famille est l'une des plus riches du pays.

Fondée en 1943 par son grand-père, Antonio Gallardo Carreras, l'entreprise Almirall a en effet permis à la famille d'accumuler au fil du temps l'une des plus grandes fortunes d'Espagne. 

Au total, selon le magazine Forbes, les actifs des Gallardo sont ainsi évalués à plus de deux milliards d'euros.

De quoi donner l'éducation la plus complète qui soit à Susana qui, après des études à Oxford, a tracé son sillon dans le milieu des affaires et de la finance.

Mariée pendant plus de trente ans à Alberto Palatchi, patron de la société Pronovias, spécialisée dans les robes de mariée, leur union contribuera davantage encore à faire d’elle l'une des femmes les plus influentes de la haute bourgeoisie et du pays.

Selon Paris Match, qui lui consacre un long portrait dans son édition du jeudi 30 août, le nom de Susana Gallardo et de son époux apparaît ensuite régulièrement dans les pages mondaines ou économiques des journaux.

Jusqu'à en faire les gros titres en 2016  où Susana et Alberto décident de mettre fin à leur mariage. La guerre redoutée (ou espérée c'est selon) par certains autour de leur patrimoine colossal n'aura pas lieu.

Les ex-époux se séparent à l'amiable et Susana quitte ses fonctions chez Pronovias pour rejoindre la banque, son secteur d’origine.

Elle garde le manoir de Minorque, dans les Baléares, et un appartement à Barcelone, où son nouvel amoureux, Manuel Valls, a pris ses quartiers.

Vers une candidature de Valls à la mairie de Barcelone ?

Barcelone, la capitale de la Catalogne espagnole, où l'ancien Premier ministre pourrait justement bien connaître un nouvel élan politique.

Après une année 2017 compliquée, ponctuée par une démission précipitée du gouvernement, une campagne présidentielle improvisée et un échec cuisant à la primaire socialiste, le tout suivi d'une législative controversée dans son fief d'Evry, Manuel Valls, Catalan d'origine, pourrait bien devenir le prochain maire de Barcelone.

Alors que l'élection doit avoir lieu en mai de l'année prochaine, et si pour l’heure rien n’est encore officiel, l’ancien Premier ministre n’en prépare pas moins sa candidature, glanant des soutiens et allant même jusqu'à se constituer ce qui ressemble à une équipe de campagne. Selon des informations de presse, il devrait faire part de sa décision le 6 septembre prochain.

Mais s'il décide de se lancer dans la bataille pour la mairie, il devra composer avec une partie de la presse espagnole bien décidée à ne pas lui faire de cadeau, lui qui n'a cessé de clâmer sa fierté «d'être devenu Français à 20 ans».

Il pourra toutefois compter sur le soutien de Susana, avec qui il partage les mêmes convictions anti-indépendentistes.

A cet égard, en octobre 2017, au moment du référendum sur l’indépendance de la Catalogne, la très discrète héritière n'avait pas hésité à donner de la voix et à s'engager dans le débat public.

Dans une vidéo devenue virale, elle se filme enveloppée dans le drapeau espagnol et dénonce comment elle a pu voter à quatre reprises sans avoir été inquiétée, l’objectif étant de discréditer le scrutin remporté par les séparatistes.

Une initiative qui, si elle n'a pas été du goût d'une partie de la jet-set locale, a néanmoins prouvé qu'elle pouvait se battre pour des convictions. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles