Le rappeur XXXTentacion avait avoué plusieurs crimes avant d'être tué

Le jeune artiste, du haut de ses 20 ans, a eu plusieurs fois affaire à la justice[Capture d'écran Youtube/@XXXTentacion]

Quatre mois après le décès du rappeur américain XXXTentacion, assassiné par balles en Floride, un enregistrement sonore a été rendu public. On y entend le jeune homme de 20 ans avouer avoir frappé sa petite amie, et poignardé pas moins de huit personnes. 

Avant sa mort le 18 juin dernier, XXXTentacion était visé par une enquête. Geneva Ayala, son ex-compagne, l'avait accusé de «coups et blessures sur femme enceinte, violence domestique par strangulation, séquestration et subordination de témoin». Le jeune rappeur a toujours clamé son innocence. 

Violences et Agressions

Mais le site américain Pitchfork a mis la main sur un enregistrement accablant hier, mardi 23 octobre. On y entend XXXTentacion parler des faits qui lui sont reprochés : «J'ai commencé à la tabasser, mec [...] parce qu'elle avait fait une erreur. A partir de ce moment-là, c'est devenu un cercle vicieux. Maintenant elle a peur. Cette fille craint pour sa vie. Et je peux le comprendre», a-t-il déclaré. 

Ce n'est pas le seul crime qu'il a confessé. Dans l'extrait que s'est procuré Pitchfork, Jahseh Onfroy, de son vrai nom, confie également avoir poignardé huit personnes à Deerfield Beach (Floride), la ville où il a lui-même trouvé la mort. «Tu m'as vu. Tu sais ce que je fais aux gens. Tout le monde savait. C'est dans ce p***** de New Times. Je suis dans le New Times pour avoir poignardé, combien de personnes ils ont mentionné dans les infos ? Ils ont dit trois, c'était huit. A Deerfield», a-t-il avoué. 

En effet, en janvier 2016, la police était à la recherche «d'un individu ayant poignardé trois personnes lors d'une bagarre» dans cette ville de Floride. D'après les informations d'un témoin, il s'agissait d'un «individu noir de sexe masculin, le visage recouvert de tatouages, balançant son couteau dans tous les sens». 

Malgré la gravité des faits, XXXTentacion explique, à la fin de l'extrait, n'avoir eu aucun regret : «Elle m'a vu quand je suis revenu. J'avais un tout nouvel ordinateur portable. Aucune larme sur mon visage, aucun remord», a-t-il conclu. 

Le jeune artiste, du haut de ses 20 ans, a eu plusieurs fois affaire à la justice. Il avait été condamné trois fois pour violences conjugales, et une quatrième fois pour «possession d'armes à feu, vol, vol à main armée etpossession d'oxycodone». 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles