Sony abandonne R. Kelly, accusé d'agressions sexuelles

«R. Kelly et Sony ont décidé de se séparer», a rapporté le magazine Billboard[KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Rien ne va plus, pour le chanteur R. Kelly. Accusé de plusieurs agressions sexuelles, il a en effet été lâché par sa maison de disques Sony Music. 

«R. Kelly et Sony ont décidé de se séparer», a rapporté le magazine Billboard, spécialisé dans l'industrie du disque, vendredi 18 janvier, citant des sources anonymes. L'information n'a pas encore été confirmée par le chanteur de 52 ans, qui avait récemment annoncé qu'il préparait son quinzième album. 

Une manifestation avait par ailleurs eu lieu cette semaine, le 16 janvier, devant le siège de Sony Music pour demander la rupture de la maison de disques avec l'artiste.

Les rumeurs, selon lesquelles R. Kelly entretiendrait des relations ambigües avec de très jeunes filles, circulent depuis le début de sa carrière. En 1994 déjà, alors âgé de 27 ans, il avait été accusé d'avoir épousé en cachette la jeune chanteuse Aaliyah, qui n'avait que 15 ans à l'époque. Il avait par la suite été arrêté pour pédopornographie en 2002, après avoir filmé ses ébats avec une adolescente de 13 ans, mais avait été acquitté six ans plus tard. 

«Surviving R. Kelly», la goutte d'eau

Les choses ont empiré pour le «King» du RnB au début du mois de janvier, après la diffusion du documentaire «Surviving R. Kelly» sur une chaîne américaine. Plusieurs femmes y accusent Robert Sylvester Kelly, de son vrai nom, d'avoir eu des relations sexuelles avec des jeunes filles de moins de 16 ans, et d'avoir contraint d'autres femmes à être ses esclaves sexuelles. 

Depuis ces nouvelles accusations, plusieurs voix se sont élevées pour boycotter l'artiste originaire de Chicago, avec le hashtag #MuteRKelly («Faire Taire R. Kelly», en français). Certaines personnalités, dont Lady Gaga et Céline Dion, ont également demandé que leurs duos avec l'auteur soient retirés des plate-formes de téléchargement et de streaming. 

Plusieurs procureurs mènent actuellement l'enquête : Kim Foxx, celle de l'Illinois, d'où est originaire R. Kelly, a lancé un appel à témoins le 8 janvier dernier. Celui d'Atlanta, État dans lequel le chanteur possède une propriété, enquête également de son côté. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles