Liam Neeson explique qu’il a eu envie de «tuer un Noir», pour venger le viol d’une de ses amies

L'acteur s'est livré de lui-même [Jared Siskin / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]. L'acteur s'est livré de lui-même [Jared Siskin / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP].

En pleine interview pour la promotion de son prochain film, l’acteur Liam Neeson s’est livré à une confidence dont il avoue avoir honte aujourd’hui. Pour venger le viol d’une amie commis par «un Noir», il s’était mis en tête d’en tuer un.

Alors qu’il expliquait son rôle dans le film «Sang froid», où il joue un père qui va venger la mort de son fils, tué par un cartel de la drogue, le Britannique a raconté à un journaliste de The Independent un épisode de sa propre vie. Celui-ci date de nombreuses années.

«j'ai honte de le dire...»

«Je vais vous raconter une histoire vraie», a-t-il débuté. En rentrant d’un voyage à l’étranger, l’acteur apprend qu’une de ses amies a été victime d’un viol. «J’ai demandé : savait-elle qui a fait ça ? Non. De quelle couleur il était ? Elle a répondu que c’était une personne noire».

«Je suis (alors) sorti dans le coin avec une matraque, en espérant que je serais approché par quelqu’un. J’ai honte de le dire, je l’ai fait peut-être pendant une semaine, en souhaitant qu’un «bâtard de Noir» sortirait d’un bar pour s’en prendre à moi. Comme ça, j’aurais pu… le tuer».

habitué aux polémiques

L’acteur s’est ensuite confié sur ce qu’il en pensait maintenant. «C’était horrible, horrible, quand j’y repense et que je me dis que j’ai fait ça», a-t-il indiqué. «Je n’en avais jamais parlé, et je le dis à un journaliste. Dieu me pardonne».

Ce n’est pas la première polémique qui enflamme les réseaux sociaux de la part de Liam Neeson. Il y a un an, en pleine période #MeToo, il avait estimé que les nombreuses accusations d’agressions sexuelles étaient «un peu une chasse aux sorcières». «Il y a des gens qui sont tout à coup accusés d’avoir touché le genou d’une fille ou quelque chose comme ça et ils sont soudainement écartés de leur programme», avait-il dénoncé.

Vous aimerez aussi

Gad Elmaleh a donc choisi, ce jeudi, de ressortir son personnage culte, «Chouchou», pour passer un message à tous ses «haters» l'accusant de plagiat.
Polémique Vidéo : Gad Elmaleh répond aux accusations de plagiat déguisé en «chouchou»
Thierry Veil : l'antisémitisme «ça laisse des traces»
Polémique Tag antisémite : le patron de Bagelstein réagit
Polémique Un chasseur américain paie 110.000 dollars pour tuer une chèvre sauvage au Pakistan

Ailleurs sur le web

Derniers articles