Katy Perry retire des chaussures de la vente face aux accusations de racisme

Les chaussures ont été retirées de la vente. Les chaussures ont été retirées de la vente.[Katy Perry]

La marque de vêtements de Katy Perry, qui porte son nom, a annoncé le retrait de la vente d'un modèle de chaussures, suite à des accusations de «blackface». 

Le «blackface» qu'on peut traduire par «grimage en noir», était une pratique fréquente aux Etats-Unis au XIXe siècle, lorsque des acteurs blancs incarnaient au théâtre ou dans les cabarets un personnage noir, de façon caricaturale. La pratique a quasiment disparu dans les années 1960, avec l'émergence du mouvement pour les droits civiques.

Les chaussures de Kary Perry - des mocassins baptisés «Rue Face Slip On Loafers» et des sandales «Ora Face» - présentent sur le dessus un visage au traits rappellant effectivement la «blackface». 

La polémique est née quelques jours après que la marque Gucci a été vivement critiquée pour une publicité montrant un pull à cagoule en tricot noir, sur lequel une large bouche rouge avait été placée sur la partie couvrant le bas du visage.

Katy Perry a présenté ses excuses via la porte-parole de son entreprise, exprimant sa «tristesse» pour l'accueil reçu par les chaussures, censées être «un hommage à l'art moderne».

À suivre aussi

littérature Une réédition en France de «Mein Kampf» en 2020
Exposition L’homme de Vitruve figurera bien parmi les œuvres exposées au Louvre
Politique Polémique sur le voile : Emmanuel Macron appelle à «ne pas stigmatiser» les concitoyens

Ailleurs sur le web

Derniers articles