Malgré les rumeurs de violences conjugales, Aya Nakamura et Niska affichent leur complicité

Les deux artistes sont au coeur de rumeurs de violences conjugales [VALERY HACHE / AFP]

Alors que le rappeur Niska était accusé de violences conjugales sur la chanteuse Aya Nakamura, avec qui il a entretenu une relation, les deux ex-amants sont apparus en bons termes sur les réseaux sociaux, affichant publiquement leur complicité.

«Ils sont prêts, tu penses ?», a lancé Niska à son ex-compagne dans une vidéo diffusée en direct sur son compte Instagram, pour lancer la promotion de leur nouveau clip «Sucette», qui devrait sortir dans les prochains jours. 

Très détendue, Aya Nakamura, qui participait également au direct, a rétorqué : «Je pense que ouais, ils attendent. C'est bon ça fait un moment». 

De quoi rassurer les fans, scandalisés par les récentes rumeurs de violences conjugales. Quelques jours plus tôt, le blogueur Aquababe provoquait un tollé en publiant un cliché du visage tuméfié de l'interprète de «Djadja», suivi de déclarations chocs : «Niska frappait Aya pour un oui ou pour un non, elle encaissait, prenait sur elle, jusqu'au jour où elle a craqué et a décidé de le quitter». 

Le blogueur avait également affirmé que le rappeur «couchait avec Aya, elle est tombée enceinte, et il l'a tabassée pour qu'elle avorte, rouée de coups et tout». 

La chanteuse, qui n'avait pas souhaité s'exprimer publiquement sur l'affaire, avait semblé confirmer les rumeurs à demi-mot, en déclarant à un de ses abonnés sur Instagram : «Ce n'est pas totalement ça, mais oui, je me suis fait n*quer». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles