Britney Spears : une éternelle bataille contre le mal-être

La pop star souffre des revers de la gloire[Alberto E. Rodriguez / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Alors qu’elle semblait depuis trois ans avoir retrouvé l'équilibre, Britney Spears a été internée en psychiatrie au début du mois d’avril. Une rechute qui rappelle les heures les plus sombres de la star.

«My loneliness is killing me» («Ma solitude me tue») chantait-elle dans le tube «Hit Me Baby One More Time» qui l’a faite connaître dans le monde entier. C’était il y a vingt ans, et la toute jeune femme, issue du Mickey Mouse Club comme Ryan Gosling, Christina Aguilera et Justin Timberlake son petit-ami d’alors, a dès lors enchaîné autant les frasques que les succès.

Addiction, divorce, et dépression

Un craquage sous l'oeil médusé du monde entier. Le 16 février 2007, Britney Spears se rasait la tête, l'air hagard, sous l’œil des paparazzis. Inculpée de délit de fuite pour avoir heurté une voiture en septembre de cette même année, sa descente aux enfers se confirmera un mois plus tard avec la perte de la garde de ses enfants. S'en suivra une prestation ratée dans un show de MTV pour annoncer le lancement de son cinquième et tristement bien nommé album Blackout.

Elle sera hospitalisée d’urgence le 3 janvier 2008 après s’être barricadée avec ses deux enfants qu’elle refusait de rendre à leur père, son ex-mari Kevin Federline. Quelques semaines plus tard, c’est à l’unité psychiatrique de UCLA qu’elle était conduite. Le père de Britney Spears, qui accusait à l'époque le manager Sam Lufti d'être responsable des addictions de sa fille, obtiendra la mise sous curatelle de la chanteuse.

Que faut-il faire pour que les paparazzis vous laissent tranquille ? implorait-elle peu de temps avant à la télévision.

Sur-médiatisation et troubles bipolaires

Interviewée dans le magazine israélien Yediot Ahronot en 2017, l'interprète de «Make Me» était revenue sur ses années difficiles : « Je crois que je m'amusais quand j'étais plus jeune », avait commencé par expliquer la chanteuse, « J'étais une fille plutôt normale, un garçon manqué. Mais ma vingtaine a été horrible (...)  Beaucoup de décisions étaient prises pour moi (...) Ma vie était contrôlée par trop de monde et cela ne vous permet pas vraiment d'être vous-même », estimait alors la chanteuse. « Dans cette situation, quand vous n'avez pas le contrôle, vous devenez moins enthousiaste, et il y a moins de passion concernant la musique. J'étais perdue, et je ne savais pas quoi faire de moi-même. J'essayais de satisfaire tout le monde autour de moi parce que je fonctionne comme cela. Ce sont les moments auxquels je repense en me disant: 'Mais qu'est-ce que j'avais dans la tête ?’. Je pense que j'aurais dû m'accorder plus de pauses dans ma carrière, et me responsabiliser quant à ma santé mentale. »

En 2013, à l'occasion d'un documentaire que lui consacrait la chaîne américaine E!, Britney Spears avait évoqué certaines de ses angoisses et, pour la première fois, sa bipolarité. «Depuis le début, ma vie n'est faite que des caméras qui me suivent partout où je vais mais je ne suis pas faite pour ce milieu», avouait la jeune femme. «Je suis timide depuis que je suis toute petite. Je suis quelqu'un de modeste. C'est qui je suis, je ne peux rien faire contre ça. Soudain, je deviens cette autre personne... Je suis atteinte de troubles bipolaires».

2016, année de la sortie de son neuvième album « Glory », avait littéralement vu la star renaître de ses cendres. Heureuse d'avoir retrouvé la garde de ses enfants Sean Preston et Jayden James, Britney Spears a ces dernières années enchaîné avec succès les résidences à Las Vegas. Fière d'afficher une vie saine sur les réseaux sociaux, la star semblait avoir enfin trouvé un équilibre.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

My lovies

Une publication partagée par Britney Spears (@britneyspears) le

Mais fragilisée par les problèmes de santé de son père, Britney Spears est aujourd'hui rattrapée par ses démons. Internée en hôpital psychiatrique lundi 4 avril 2019 pour «détresse émotionnelle», elle fait cependant la promesse à ses fans «de revenir bientôt».

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

I wanted to say hi, because things that are being said have just gotten out of control!!! Wow!!! There’s rumors, death threats to my family and my team, and just so many things crazy things being said. I am trying to take a moment for myself, but everything that’s happening is just making it harder for me. Don’t believe everything you read and hear. These fake emails everywhere were crafted by Sam Lutfi years ago... I did not write them. He was pretending to be me and communicating with my team with a fake email address. My situation is unique, but I promise I’m doing what’s best at this moment  You may not know this about me, but I am strong, and stand up for what I want! Your love and dedication is amazing, but what I need right now is a little bit of privacy to deal with all the hard things that life is throwing my way. If you could do that, I would be forever grateful. Love you 

Une publication partagée par Britney Spears (@britneyspears) le

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles