Deux photographes de stars accusés de harcèlement sexuel et viol, Instagram suspend leurs comptes

Les modèles se sont vues proposer un shooting nu gratuit ou un shooting habillé payant.

Plusieurs jeunes femmes accusent deux célèbres photographes de harcèlement sexuel et viol. Marcus Hyde et Timur Emek utilisaient Instagram pour contacter leurs proies. Le réseau social a suspendu leurs comptes.

Tout a commencé sur Instagram, ce dimanche 21 juillet. Le photographe Marcus Hyde, qui a notamment travaillé avec Kim Kardashian et Ariana Grande, publie la photo d’une femme en maillot de bain sous la douche avec la légende suivante : «Qui veut un shooting ?» Ni une ni deux, Sunnaya Nash, 20 ans, lui écrit.

«Il a répondu immédiatement et m’a demandé de lui envoyer des photos prises à l’iPhone, ce que j’ai fait», a confié la jeune mannequin à BuzzFeed. Mais le photographe ne s’arrête pas là et lui demande d’envoyer des photos d’elle nue, sans quoi la séance deviendrait payante (2.000 dollars). La jeune femme refuse et publie les captures d'écran de la conversation.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Gross @marcushyde . @kimkardashian @arianagrande , come get your boy and teach him some decency. Last night, Los Angeles model and interior design student @sunnnaya replied to the celebrity photographer’s Instagram story seeking models for a shoot. What transpired in their DM was nothing short of the typical predatory douchebaggery you’d expect via shady Instagram “castings” by slimy dudes. With her followers backing her up and sharing her post, Hyde had a simple reply: “suck a fat big dick”. That’s sure to get you points with the ladies, Marcus. • #marcushyde #kimkardashian #kendalljenner #khloekardashian #arianagrande #photographer #celebrity #casting #model #shady #gross #kuwtk #wiwt #ootd #film #digital #camera #celeb #behindthescenes #dietprada

Une publication partagée par Diet Prada ™ (@diet_prada) le

Un comportement «inexcusable», selon Kim Kardashian

L'échange, relayé par le compte Diet Prada, qui recence les plagiats dans la mode, devient viral. «Je ne pensais pas que cela allait susciter autant d’intérêt», s'est-elle étonnée. Suite à ce post, de nombreuses jeunes femmes et aspirantes mannequin ont tenu à partager leurs mauvaises expériences avec le photographe.

Si la plupart décrivent des cas de harcèlement sexuel, certaines parlent de viol. Des accusations graves qui ont poussé Kim Kardashian, amie de Marcus Hyde, a dénoncer un comportement «inexcusable» et exprimer son «soutien total» aux victimes.

 La chanteuse Ariana Grande, qui a également travaillé avec Marcus Hyde, a déclaré : «Je viens de lire des histoires choquantes et vraiment troublantes. Je déteste l’idée que ceci soit un sujet de conversation. Mais, s’il vous plaît, ne prenez pas de photos avec un photographe qui vous met mal à l’aise ou qui vous donne l’impression de devoir retirer vos vêtements alors que vous ne le voulez pas.»

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Going through my pics and found this  @marcushyde

Une publication partagée par Kim Kardashian West (@kimkardashian) le

UN DEUXIÈME PHOTOGRAPHE ÉPINGLÉ

De cette libération de la parole, un autre nom a emergé. Celui de Timur Emek, photographe officiel des anges de Victoria's Secret. Avec lui, le choix est le même : un shooting nu gratuit ou une séance habillée payante. Plus grave, certaines victimes l'accusant de viol ajoutent qu'elles étaient agée de 15, 16 et 17 ans au moment des faits. Des témoignages si nombreux que le compte Diet Prada y a dédié une story baptisée «Predator».

Face à la vague d'accusations, les deux photographes ne se sont pas encore exprimés et ont passé leurs pages Instagram en privé. Mercredi, le réseau social a finalement désactivé leurs comptes pour «violation de nos politiques de sollicitation sexuelle». Car, depuis fin 2018, Facebook (qui possède Instagram) bannit tout contenu qui «facilite, encourage ou coordonne les rencontres sexuelles entre adultes.»

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

@Timur Emek, you may as well delete your account now lol. The New York-based Turkish photographer who has shot for @victoriassecret , is the latest to join the ranks of sleazy, clout-abusing celeb/supermodel male photographers who feel entitled to women's bodies. Along with the forced crotch-grabbing account from @byhaleybowman , Emek also offered "help" in the industry to @lizamarieju in exchange for "some fun". His response when asked to clarify? "I am a man... think about it :-)". . The photographer also went as far as lying to Turkish model @deniiztekiin in June 2017, telling her that her agency at the time had already approved a topless shoot, which of course didn't actually happen as he had already been on their agency blacklist of photographers. It's a relief to know that there are agencies out there that refuse to be complicit and hopefully more will step it up, but for every model with an agency, there are dozens of girls who are navigating independent modeling work on their own. The stories on the rest of the slides are unfortunately all too familiar. #TimesUp for these shitty men. • #model #instagrammodel #timuremek #photographer #model #supermodel #celebrity #predator #creep #victoriassecret #runway #vsfashionshow #modelingagency #alessandraambrosio #candaceswanepoel #vsangel #romeestrijd #clout #lame #womensrights #power #liar #dietprada

Une publication partagée par Diet Prada ™ (@diet_prada) le

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles