Katy Perry accusée d'agression sexuelle par un mannequin

Pour l’heure, Katy Perry n’a pas réagi à ces accusations. [Neilson Barnard / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Neuf ans après la sortie du clip de «Teenage Dream», la chanteuse Katy Perry est accusée d’agression sexuelle par Josh Kloss, son partenaire dans la vidéo.

Lundi 12 août, dans un long post Instagram, le mannequin raconte longuement son expérience sur le tournage du clip mais également en-dehors.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

You know. After I met Katy, we sang a worship song, “open the eyes of my heart” She was cool and kind. When other people were around she was cold as ice even called the act of kissing me “gross” to the entire set while filming. Now I was pretty embarrassed but kept giving my all, as my ex was busy cheating on me and my daughter was just a toddler, I knew I had to endure for her sake. After the first day of shooting, Katy invited me to a strip club in Santa Barbara. I declined and told her “I have to go back to hotel and rest, because this job is all I have right now” So I saw Katy a couple times after her break up with Russel. This one time I brought a friend who was dying to meet her. It was Johny Wujek’s birthday party at moonlight roller way. And when I saw her, we hugged and she was still my crush. But as I turned to introduce my friend, she pulled my Adidas sweats and underwear out as far as she could to show a couple of her guy friends and the crowd around us, my penis. Can you imagine how pathetic and embarrassed i felt? I just say this now because our culture is set on proving men of power are perverse. But females with power are just as disgusting. So for all her good she is an amazing leader, hers songs are mainly great empowering anthems. And that is it. I continued to watch her use clips of her music videos for her world tour and then her dvd, only highlighting one of her male co-stars, and it was me. I made around 650 in total off of teenage dream. I was lorded over by her reps, about not discussing a single thing about anything regarding Katy publicly. And a couple interviews they edited and answered for me. So, happy anniversary to one of the most confusing, assaulting, and belittling jobs I’ve ever done. Yay #teenagedream I was actually gonna play the song and sing it on ukele for the anniversary, but then as I was tuning I thought, fuck this, I’m not helping her bs image another second.

Une publication partagée par Joshkloss (@iamjoshkloss) le

Il explique ainsi que dès le premier jour de travail, la chanteuse l’aurait invité dans un strip-club de Santa Barbara. Ce, que Josh Kloss dit avoir refusé.

Double visage

Le mannequin et acteur ajoute que Katy Perry avait un double visage : alors qu’elle se montrait «cool et aimable» lorsqu’ils étaient seuls, elle devenait «glaciale» lorsqu’il y avait du monde autour. Il affirme que la chanteuse aurait qualifié leurs baisers pour les besoins du clip de «dégoutants» devant l’ensemble de l’équipe.

Malgré ce tournage en demi-teinte, Josh Kloss et Katy Perry auraient gardé contact pendant quelques temps, notamment après son divorce avec Russell Brand.

C’est lors d’une soirée organisée par Johny Wukej, un styliste ami de la star, que Josh Kloss aurait été agressé. «Quand je l’aie vue, nous nous sommes pris dans les bras – j’avais toujours le béguin pour elle. Lorsque je me suis retourné pour lui présenter un ami, elle a baissé mon survêtement Adidas et mon caleçon aussi bas qu’elle a pu et a montré mon pénis à quelques amis et à la foule autour. Est-ce que vous imaginez combien je me suis senti gêné et pathétique ?», écrit le mannequin.  

Il ajoute avoir été contraint au silence par l'entourage de Katy Perry afin de «protéger son image».

Mais après le mouvement #MeToo, Josh Kloss explique avoir voulu «montrer que les femmes avec du pouvoir peuvent être aussi dégoutantes que les hommes». Le mannequin conclut son message en souhaitant un «joyeux anniversaire à l’un des emplois les plus perturbants, agressifs et dénigrants» de sa carrière.

Pour l’heure, Katy Perry n’a pas réagi à ces accusations. La star traverse une période délicate puisque fin juillet elle avait été reconnue coupable de «plagiat» pour son tube «Dark horse», sorti en 2013.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles