Kristen Stewart raconte comment Hollywood lui a demandé de cacher sa bisexualité

La star n'a pas dévoilé l'identité de la personne ayant tenu de tels propos. [Vincenzo PINTO / AFP]

Dans une interview à Harper’s Bazaar, l’actrice Kristen Stewart révèle qu’on lui avait conseillé de cacher sa bisexualité pour réussir à Hollywood.

La terrible anecdote remonte à il y a quelques années, alors que la carrière de la jeune femme commençait à décoller. «On m’a dit très clairement : ‘rends-toi service, ne tiens pas la main de ta copine en public et tu pourrais bien te retrouver à l’affiche d’un film Marvel», rapporte la star, soulignant ne pas «vouloir travailler avec des gens comme ça».  

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

The courage to be her own woman: Kristen Stewart opens up about her fluid sexuality, directorial debut and finding the freedom to be herself. Read a preview of our October cover star interview via link in bio. Pick up the issue of @BazaarUk - out this Thursday. Interview by Sophie Elmhirst Kristen Stewart wears @chanelofficial Styled by @MirandaAlmond Photographed by @AlexiLubomirski Hair by @hairbyadir Make up by @JillianDempsey Manicure by Christina Conrad Stylist’s assistant @TillyWheating With thanks to @iamhannahridley @tommacklin @brookemace11 @avrilmair @jogoodby @tommacklinstudio and @justinepicardie @kiaanorange #kristenstewart #harpersbazaar #Chanel

Une publication partagée par Harper's Bazaar UK (@bazaaruk) le

Après avoir été en couple avec Robert Pattinson, son partenaire dans la saga Twilight, Kristen Stewart s’était affiché avec sa compagne de l’époque, Alicia Cargile. Depuis, elle a notamment été en couple avec le mannequin Stella Maxwell.

Mais jusqu’à très récemment, Kristen Stewart refusait de s’exprimer publiquement sur sa sexualité. «Je crois que je voulais simplement profiter de la vie. Et cela a pris le pas sur la protection, parce qu’à force de protéger ma vie, j’en étais arrivée à la ruiner», explique-t-elle au magazine, ajoutant avoir eu une «mentalité de vieille école».

Refus des étiquettes

Désormais libérée, l’actrice accepte d'évoquer sa bisexualité tout en continuant de refuser les étiquettes : «Il y a des gens dans le monde qui ne vous aiment pas. Ils n’aiment pas que vous sortiez avec des filles et que vous ne vous identifiez pas comme étant ‘lesbienne’ mais vous ne vous identifiez pas non plus comme étant ‘hétéro’. Et les gens aiment tout savoir, alors qu’est-ce-que vous êtes ?».

«Je pense que nous nous dirigeons tous vers un monde – je ne sais si c’est un truc du à l’évolution - où nous devenons tous incroyablement ambigus. Et c’est vraiment magnifique», conclut-elle.  

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles