Le rappeur T.I emmène sa fille tous les ans chez le gynécologue pour vérifier qu’elle est toujours vierge

Le rappeur a suscité une polémique avec ses déclarations. [Moses Robinson / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Des révélations qui font frémir. Le rappeur T.I a expliqué qu’il s’assurait tous les ans de la virginité de sa fille de 18 ans.

L'artiste, papa de six enfants, était interrogé par les deux animatrices du podcast «Ladies like Us» sur son style parental, en particulier avec ses filles.

Alors qu’on lui demandait s’il avait abordé les questions liées à la sexualité avec elles, T.I a longuement évoqué son aînée, Deyjah Harris, actuellement en première année à l’université. «Non seulement nous avons eu cette conversation, mais nous avons aussi une visite annuelle chez le gynécologue pour vérifier son hymen», a-t-il ainsi déclaré, précisant qu’il l’accompagnait lors de ce rendez-vous. Une pratique mise en place après le 16e anniversaire de cette dernière.

T.I a également expliqué que sa fille devait signer un document pour permettre au gynécologue de lui partager les résultats de l’examen de l’hymen de sa fille.

Lors d’un de ces rendez-vous, le médecin avait expliqué à T.I que le sexe n’était pas l’unique cause de déchirure de l’hymen. Ce à quoi le rappeur d'Atlanta avait répondu que Deyjah Harris ne pratiquait ni équitation, ni cyclisme et globalement aucune autre activité sportive.

Colère des internautes

Logiquement, ce passage du podcast a suscité l’ire des internautes, dénonçant une pratique invasive et rétrograde.

Et comme le rappelle le site BuzzFeed News, l’Organisation mondiale de la Santé a dénoncé en 2018 la pratique des tests de virginité, y voyant une «violation des droits fondamentaux des filles et des femmes». L’organisation avait par ailleurs rappelé que «l'apparence de l'hymen d'une femme ne peut pas prouver qu'elle ait eu des relations sexuelles, qu'elle soit sexuellement active ou non».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles