«Un homme blanc de 61 ans, ce n'est pas ce qu'on cherche à la tv» Christophe Dechavanne revient sur le creux dans sa carrière

Il se dit prêt à rejoindre le service public.[©MARTIN BUREAU / AFP]

Après avoir été l’animateur phare de TF1, Christophe Dechavanne se fait de plus en plus rare sur la chaîne. Interrogé par «Le Parisien», l’animateur s’est confié sur ce creux dans sa carrière, qu’il juge «un peu long», et ses nouveaux projets.

«Ma carrière d'animateur est en dents de scie, a déclaré Christophe Dechavanne. Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise de plus ? Je suis comme un fumeur qui n'a plus de cigarette : en manque», avant de lâcher : «un homme blanc de 61 ans, ce n'est pas ce qu'on recherche à la télé».

Pourtant ce n’est pas faute d’avoir proposé des idées de projets. «Avec TF1, je n'ai pas de contrat, pas de projet. Vingt fois, je leur ai proposé une grande soirée sur l'écologie baptisée Demain vous appartient». Mais il a essuyé «vingt refus». Même si Christophe Dechavanne a affirmé qu’«il n'y a jamais eu de clash», certains pensent qu’il paye au prix fort sa mésentente avec Laurence Boccolini durant le tournage de l'émission «Je suis une célébrité, sortez-moi de là».

L’ancien présentateur d’«Une famille en or», aimerait également animer un programme avec des animaux, autour de l'automobile, ou encore une émission où il irait à la rencontre de célébrités, intitulée «Laissez-moi vous introduire».

«je n'ai aucun problème d'ego»

Face à cette situation, il se dit prêt à rejoindre le service public. «Que la direction me fasse passer des castings, je n'ai aucun problème d'ego, ou alors, qu'elle lance une étude pour demander aux téléspectateurs si j'ai ma place sur le service public, a-t-il suggéré. Je suis prêt à tout entendre. Même qu'ils ne veulent plus de moi. J'ai les épaules solides.»

Selon le quotidien régional, il aurait d’ailleurs signé avec France 3 le pilote d'une nouvelle émission entre la fiction et le jeu, intitulée «Thriller Game», et la chaîne lui aurait déjà commandé deux épisodes de 52 minutes.

Président de la société de production Coyote, Christophe Dechavanne a débuté les tournages à Aix-en-Provence et à Mers-les-Bains. «Si ça marche, c'est une nouvelle forme de télé qui pourra s'exporter dans le monde», a-t-il assuré. Mais il faudra encore patienter. La diffusion en prime time est prévue «courant 2020».

À suivre aussi

People Angèle aurait retrouvé l’amour avec une Youtubeuse
People A$AP Rocky crée des uniformes pour les prisonniers suédois
Miss France Vaimalama Chaves, Miss France 2019, en quête d'un titre mondial en 2020

Ailleurs sur le web

Derniers articles