François Hollande à Romans capitale de la chaussure

A Romans-sur-Isère, capitale de la chaussure de luxe, François Hollande s'est équipé pour parcourir les dernières semaines de la campagne, "un temps nouveau" où il compte multiplier les déplacements à la rencontre des Français[AFP]

A Romans-sur-Isère, capitale de la chaussure de luxe, François Hollande s'est équipé pour parcourir les dernières semaines de la campagne, "un temps nouveau" où il compte multiplier les déplacements à la rencontre des Français.

Après un meeting en plein air à Valence, une table ronde sur la santé à l'hôpital de Romans, une rencontre avec un chef d'entreprise à la terrasse d'un café, M. Hollande a débuté "sa déambulation" dans la ville par l'achat d'une paire de chaussures Clergerie (en réalité Fenestrier, déclinaison masculine du fabriquant).

"Il fallait que je m'équipe pour les dernières semaines de campagne", a expliqué aux journalistes le candidat PS ravi de son acquisition "made in France", "des chaussures de sept lieues pour aller plus loin, pour aller plus vite".

Plus sérieusement, à 40 jours du premier tour, le candidat a expliqué entrer dans "un temps nouveau" de sa campagne, alors que "nous allons connaître dans quelques jours (ndlr, vendredi) le nombre de candidats et que bientôt l'égalité de temps de parole dans les grands médias entre les candidats sera la règle".

"Je dois aller au contact des Français différemment (..) Je dois utiliser beaucoup plus les réunions publiques, les parcours pédestres... avec de bonnes chaussures!", a lancé le député de Corrèze. Il veut être "encore plus mobile, faire plus d'itinéraires et donc vous n'allez pas forcément me retrouver partout", a-t-il prévenu.

"Ce que je veux c'est rencontrer le plus possible de Français, m'enrichir aussi à leur contact", alors que les électeurs vont bientôt passer de la phase "des préférences" à celles "des choix" pour le 22 avril et le 6 mai.

"Une campagne électorale, ce sont des rythmes et chacun doit être respecté". "Il faut bien marquer son identité politique, ne pas improviser, ne pas accélérer ni freiner, ne pas lancer des propositions" qu'il ne sera "pas possible" de tenir. "Moi je ne participe pas à cette fuite en avant", a-t-il dit, visant son rival Nicolas Sarkozy, qui pour la première fois l'a devancé au premier tour dans un sondage Sofres.

Lors de sa "déambulation" (terme de campagne désormais consacré) à Romans puis Bourg-de-péage, localité limitrophe, M. Hollande a pris le temps d'entrer successivement dans une droguerie, une supérette, un café -où il a dégusté "un Perrier menthe"- un cordonnier..." alors que son éuipe le pressait d'accélérer pour ne pas rater le train pour Paris. Mercredi M. Hollande sera à Marseille pour un son premier grand meeting après celui de Nicolas Sarkozy dimanche à Villepinte.

Vous aimerez aussi

L'ex-président brésilien  (2003-2011) Luiz Inacio Lula da Silva à Sao Bernardo do Campo le 7 avril 2018.  [Miguel SCHINCARIOL / AFP]
Brésil Lula dit à son parti qu'il est libre de trouver un autre candidat à la présidentielle
scrutin Costa Rica : Carlos Alvarado vainqueur de la présidentielle
élection Présidentielle en Egypte : Sissi réélu avec plus de 97,08% des voix

Ailleurs sur le web

Derniers articles