Exilés fiscaux : "pas une mauvaise idée", selon Fabius

Laurent Fabius (PS) a jugé mercredi sur RTL que la proposition de Nicolas Sarkozy d'un impôt sur les revenus du capital des exilés fiscaux n'était "pas une mauvaise idée", observant que les socialistes l'avaient déjà proposée en se heurtant à l'hostilité des partisans du président.[AFP/Archives]

Laurent Fabius (PS) a jugé mercredi sur RTL que la proposition de Nicolas Sarkozy d'un impôt sur les revenus du capital des exilés fiscaux n'était "pas une mauvaise idée", observant que les socialistes l'avaient déjà proposée en se heurtant à l'hostilité des partisans du président.

"C'est une idée qui avait été proposée par les socialistes à plusieurs reprises et que les partisans de M. Sarkozy avaient refusée à plusieurs reprises. Ca n'est pas la moindre des contradictions", a observé l'ancien Premier ministre.

"Sur le fond, c'est quelque chose qu'on peut tout à fait envisager. Ce n'est pas très facile techniquement", selon le député de Seine-maritime.

"Ce n'est pas du tout une mauvaise idée", a-t-il dit, relancé ensuite sur ce sujet.

Mais "il faut être très attentif lorsque M. Sarkozy parle des exilés fiscaux parce que ce sont des personnes dont il connaît beaucoup de représentants par leur prénom", a ironisé M. Fabius.

Le président sortant a proposé lundi la création d'un impôt appliqué aux revenus du capital des exilés fiscaux, les forçant à s'acquitter auprès du fisc français de la différence entre l'impôt payé à l'étranger et ce qu'ils auraient eu à verser en France.

À suivre aussi

Histoire du jour Un Canadien déménage en canoë et le fait déduire de ses impôts
Impôts L'intelligence artificielle a permis au gouvernement de récupérer 640 millions d'euros de fraude fiscale
Impôts L'Assemblée valide la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages en 2020, 100% en 2023

Ailleurs sur le web

Derniers articles