Présidentielle: à J-31 du premier tour

Sans avoir attendu l'assaut final contre Mohamed Merah, le camp de Nicolas Sarkozy a sifflé jeudi la fin de la trêve politique de façade ouverte avec la tuerie de Toulouse en pilonnant François Hollande sur l'un des thèmes fétiches de son champion, la sécurité.[France2/AFP]

Sans avoir attendu l'assaut final contre Mohamed Merah, le camp de Nicolas Sarkozy a sifflé jeudi la fin de la trêve politique de façade ouverte avec la tuerie de Toulouse en pilonnant François Hollande sur l'un des thèmes fétiches de son champion, la sécurité.

Le président-candidat s'est attaché à rester à l'écart des joutes, au moins jusqu'à son meeting de Strasbourg dans la soirée. "Face à une agression terroriste dont la violence le dispute à l'abjection, la France a fait preuve de sang-froid et de détermination, elle est restée unie et rassemblée", s'est félicité M. Sarkozy dans une brève allocution télévisée où il a annoncé un renforcement de l'arsenal pénal contre le terrorisme et autres idéologies "de haine".

Il parlait deux heures à peine après que, retranché dans son appartement toulousain, le meurtrier de trois militaires, trois enfants juifs et un professeur israélite, en l'espace de huit jours, a été tué en tentant d'échapper aux policiers du Raid au terme d'une fusillade nourrie.

LE FAIT DU JOUR

C'est le patron de l'UMP Jean-François Copé qui a déclenché les hostilités, au moment même où la police donnait l'assaut au domicile de Mohamed Merah, cerné depuis 32 heures par les forces de l'ordre.

Il a accusé François Hollande et François Bayrou de ne pas avoir "respecté le temps du deuil" après les assassinats de Montauban et de Toulouse.

Le dirigeant sarkozyste s'en est pris aux "raccourcis regrettables" de M. Bayrou entre les crimes attribués à Mohamed Merah "et un supposé, je cite, +climat d'intolérance+". Il a fustigé le "double langage de François Hollande", auquel il a opposé le "rôle exemplaire" de Nicolas Sarkozy, critiquant aussi Marine Le Pen et Eva Joly.

A son QG de campagne, François Hollande a déclaré que "la mort de Mohamed Merah vient mettre un terme à une insupportable angoisse" et a salué les policiers" mobilisés pour cette opération. "La lutte contre le terrorisme est un combat de tous les instants et ne peut admettre aucun relâchement ni aucune faiblesse", a-t-il dit.

Le candidat PS a délégué à son équipe le soin de riposter aux attaques de M. Copé. "Honte à Jean-François Copé. Honte à ceux qui polémiquent au moment même où des policiers interviennent et sont blessés. Dans l'indécence, M. Copé n'est que le petit télégraphiste de Nicolas Sarkozy (...)", s'est indignée Delphine Batho, porte-parole de M. Hollande.

LES PHRASES DU JOUR

- "Il fallait que force reste à la loi, c'est chose faite (...) Il est des moments où l'Etat républicain doit être l'objet du soutien de tous les citoyens" (François Bayrou, candidat MoDem)

- "La France est intervenue militairement pour mettre à la tête de la Libye des djihadistes, des frères de M. Mohamed Merah, des inspirateurs de M. Mohamed Merah" (Marine Le Pen, candidate FN)

- "Il ne faut pas se lancer dans les analyses et enquêtes de comptoir de bistrot" (Jean-Luc Mélenchon, à propos des interrogations exprimées sur l'action de la police avant et pendant la chasse à l'homme le plus recherché de France).

- "Qu'a fait le ministre (de l'Intérieur Claude Guéant) sur place en commentant en permanence, heure par heure, ce qui se passait ? Ce n'est pas lui qui dirige les opérations! C'est une violation du code de procédure pénale!" (Eva Joly, ex-juge d'instruction)

LE SONDAGE DU JOUR

Nicolas Sarkozy est en tête avec 30% (+2 points) d'intentions de vote au 1er tour de la présidentielle devant François Hollande (28%, inchangé), tandis que Jean-Luc Mélenchon (13%, +2) rejoint François Bayrou (stable) sur les talons de Marine Le Pen (13,5%, -2,5), selon un sondage CSA.

LES COULISSES

"Petites phrases, petites frappes et petits calculs". Le communiqué ainsi intitulé de Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole de Nicolas Sarkozy, sur des critiques de socialistes et du FN sur la gestion par le gouvernement de la traque de Mohamed Merah, a délivré l'imagination de la tweetosphère autour de l'expression "petites frappes".

LE BUZZ

Fréquentation record des sites internet d'information pour l'assaut du Raid contre le tueur de Toulouse. Le site internet lemonde.fr, par exemple, a connu un pic avec plus de 600.000 connexions simultanées à la mi-journée, pour prendre connaissance du "live" confectionné par la rédaction. "Techniquement, notre système a plutôt bien tenu", a commenté à l'AFP un responsable de lemonde.fr.

Vous aimerez aussi

Élection présidentielle au Mali : un second tour qui semble joué d'avance
Élections Présidentielle au Mali : un second tour qui semble joué d'avance
Le président-élu colombien Ivan Duque pendant la présentation de son livre "L'Archéologie de mon père" à Medellin, en Colombie le 10 juillet 2018 [JOAQUIN SARMIENTO / AFP]
Présidentielle Ivan Duque investi président de Colombie
L'opposant et perdant de la présidentielle au Zimbabwe, Nelson Chamisa, Harare, 3 août 2018 [Jekesai NJIKIZANA / AFP]
Afrique Zimbabwe : le président élu défend une élection crédible, l'opposition crie à la fraude

Ailleurs sur le web

Derniers articles