Mélenchon veut plus de débats télévisés

Le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon a lancé vendredi un appel aux télévisions et radios ainsi qu'aux autres candidats à la présidentielle pour que des débats soient organisés entre eux, estimant que "loin des petites phrases, la démocratie n'en serait que revivifiée."[AFP]

Le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon a lancé vendredi un appel aux télévisions et radios ainsi qu'aux autres candidats à la présidentielle pour que des débats soient organisés entre eux, estimant que "loin des petites phrases, la démocratie n'en serait que revivifiée."

A 30 jours du premier tour, Eric Coquerel, conseiller de Jean-Luc Mélenchon, se demande dans un communiqué: "Pourquoi ce qui a été possible lors de la primaire socialiste entre six candidats du même parti ne le serait pas entre dix issus de formations différentes?"

"Nous lançons un appel aux TV et radios d'une part, aux autres candidats d'autre part. Il revient aux chaînes d'assurer leur rôle en invitant les candidats à débattre entre eux. Il revient aux candidats de les accepter, voire de les susciter", écrit-il.

"Nous réaffirmons pour notre part la volonté de Jean-Luc Mélenchon de débattre avec les autres candidats, notamment François Hollande, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen ou François Bayrou. Loin des petites phrases, la démocratie n'en serait que revivifiée", poursuit-il.

Le premier tour de la présidentielle "revêt une importance sans doute historique tant tout reste ouvert. Ne le volons pas aux Français", conclut-il, estimant que "nos concitoyens sont avides de vrais débats politiques sur les sujets qui les concernent au premier plan: l'emploi, les salaires, le logement, l'environnement".

Vous aimerez aussi

Eléction de Volodymyr Zelensky : les ukrainiens sont satisfaits
Présidentielle Election de Volodymyr Zelensky : les ukrainiens sont satisfaits
Nouvelle manifestation d'étudiants algériens pour réclamer la fin du "système" Bouteflika, le 16 avril 2019 dans les rues d'Alger [- / AFP]
contestation Les Algériens attendus pour un 9e vendredi de suite dans la rue
Zuzana Caputova (g) et Maros Sefcovic, candidats à la présidentielle, lors d'un débat, le 11 mars 2019 à Brastislava, en Slovaquie [VLADIMIR SIMICEK / AFP/Archives]
scrutin Les Slovaques choisissent leur président ce samedi

Ailleurs sur le web

Derniers articles