Mélenchon se félicite "d'avoir ridiculisé le Front national"

Jean-Luc Mélenchon (FG) s'est réjoui, dimanche au Port (La Réunion) d'avoir "dégagé du devant de la scène" la candidate FN, Marine Le Pen, placée derrière lui dans un sondage, appelant les électeurs à "débarrasser la vie politique de ces malfaisants"[AFP]

Jean-Luc Mélenchon (FG) s'est réjoui, dimanche au Port (La Réunion) d'avoir "dégagé du devant de la scène" la candidate FN, Marine Le Pen, placée derrière lui dans un sondage, appelant les électeurs à "débarrasser la vie politique de ces malfaisants".

"Les circonstances semblent dire que le Front de Gauche aurait atteint cet objectif merveilleux d'avoir ridiculisé le Front national", s'est félicité M. Mélenchon devant une salle en liesse de 2.000 à 3.000 personnes. "Le parti qui fait dans ses réunions des citations d'abjects assassins" est "à la ramasse" a-t-il ajouté.

"Puisque par notre travail nous l'avons repoussé derrière, puisque les dangers qui permettaient hier de se faire peur à bon compte avec le vote utile, puisque nous l'avons dégagé du devant de la scène, je vous le demande, débarrassez la vie politique de ces malfaisants qui depuis 30 ans pourrissent le débat politique" a lancé M. Mélenchon.

"Placez là derrière moi, placez là derrière moi, loin derrière, loin derrière", a-t-il répété sous les applaudissements de la salle en clôture de son meeting.

"Nous sommes mélangés et heureux de l'être, nous sommes la nouvelle France", s'est exclamé M. Mélenchon face à un public coloré.

Arrivé en milieu de matinée à la Réunion, le candidat du Front de Gauche a justifié sa visite éclair - 22 heures d'avion aller-retour pour une dizaine d'heures sur place - par solidarité avec les Réunionnais après les récentes émeutes contre la vie chère qui ont secoué l'île fin février.

Il s'est rendu au Port, où un pique-nique citoyen avait été organisé par le Front de Gauche dans un parc situé à proximité du lieu de meeting. En costume-cravate malgré le chaud soleil de l'été austral, M. Mélenchon, auréolé de son nouveau titre de possible "troisième homme" de la présidentielle, a pris ensuite la tête d'un cortège de militants pour se rendre à pied à la salle du meeting, aux côtés du député européen Younousse Omarjee (DVG) et du secrétaire général de la CGT-Réunion Ivan Hoarau, président de son comité de soutien.

"Brisez les chaînes, ici comme ailleurs, mettez le rouge à la mode" a dit le candidat du Front de Gauche.

Dans son intervention, il a notamment appelé à conquérir la "nouvelle frontière des océans". "Nous sommes le deuxième territoire maritime du monde, nous sommes sur tous les continents. 90% des réserves sont encore disponibles", a-t-il dit, prônant par ailleurs "l'autosuffisance alimentaire" et "l'autonomie énergétique" de la Réunion, idée chère à Paul Vergès. Il a rendu un vibrant hommage à ce dernier, absent du meeting et dont le Parti communiste réunionnais (PCR) ne s'est pas encore prononcé pour la présidentielle. "J'admire et je respecte Paul Vergès, quelle que soit sa décision", a dit M.Mélenchon.

Vous aimerez aussi

Élection présidentielle au Mali : un second tour qui semble joué d'avance
Élections Présidentielle au Mali : un second tour qui semble joué d'avance
Le président-élu colombien Ivan Duque pendant la présentation de son livre "L'Archéologie de mon père" à Medellin, en Colombie le 10 juillet 2018 [JOAQUIN SARMIENTO / AFP]
Présidentielle Ivan Duque investi président de Colombie
L'opposant et perdant de la présidentielle au Zimbabwe, Nelson Chamisa, Harare, 3 août 2018 [Jekesai NJIKIZANA / AFP]
Afrique Zimbabwe : le président élu défend une élection crédible, l'opposition crie à la fraude

Ailleurs sur le web

Derniers articles