Duflot ironise sur "l'ultra-personnalisation" autour de Mélenchon

Cécile Duflot, secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, a ironisé lundi sur l'"ultra-personnalisation" autour de Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), défendant la candidature d'Eva Joly dans cette campagne.[AFP]

Cécile Duflot, secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, a ironisé lundi sur l'"ultra-personnalisation" autour de Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), défendant la candidature d'Eva Joly dans cette campagne.

Interrogée sur France Inter sur la "règle verte" que prône M. Mélenchon, Mme Duflot a répondu que le candidat de la gauche radicale avait "un certain nombre de bonnes formules" mais n'allait "pas au bout de la logique".

"Sa réponse c'est +plus d'Etat, plus de nationalisation+, c'est-à-dire un peu de vert dans le discours mais le rouge est à la mode", a-t-elle lancé, estimant qu'"il lui reste beaucoup de chemin" à parcourir pour être considéré comme écologiste.

De plus, a-t-elle souligné, "les écologistes assument, eux, de ne pas vouloir entrer dans le jeu de l'ultra-personnalisation et de l'ultra-présidentialisation".

"Je reconnais que Jean-Luc Mélenchon le fait avec talent, il a dit lui-même qu'il était devenu une institution à lui tout seul!", a-t-elle ironisé alors que le candidat du Front de gauche (11-14% dans les sondages) dit constamment vouloir combattre la personnalisation de la vie politique. "Je ne voudrais pas faire le fier, je suis une institution à moi tout seul", avait déclaré la semaine dernière M. Mélenchon, en marge d'un déplacement sur le fret à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), où Mme Duflot est élue.

"Moi ce qui m'intéresse ce n'est pas que les individus deviennent des institutions mais que les politiques changent!", a taclé la patronne d'EELV.

Avec Eva Joly (1-3%), EELV présente "une candidate qui a décidé de pas jouer le jeu du show, elle dit des choses sur le fond qui peuvent être décoiffantes pour certains mais elle posent le débat politique au bon endroit", a-t-elle souligné.

"C'est pas un fauve de pupitre Eva Joly! Mais c'est quelqu'un qui parle avec une petite voix, sans doute avec un accent mais qui dit des choses justes,

Vous aimerez aussi

Une partisane de l'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva pendant une manifestation de soutien à l'ex-chef de l'Etat le 15 août 2018 à Brasilia [EVARISTO SA / AFP/Archives]
Élections L’ONU appelle le Brésil à autoriser Lula à se présenter à la présidentielle
Élection présidentielle au Mali : un second tour qui semble joué d'avance
Élections Présidentielle au Mali : un second tour qui semble joué d'avance
Le président-élu colombien Ivan Duque pendant la présentation de son livre "L'Archéologie de mon père" à Medellin, en Colombie le 10 juillet 2018 [JOAQUIN SARMIENTO / AFP]
Présidentielle Ivan Duque investi président de Colombie

Ailleurs sur le web

Derniers articles