Quand Gabriel Cohn-Bendit conseille EELV

Gabriel Cohn-Bendit, frère aîné de Daniel, a appelé lundi "les écologistes déterminés à exercer leurs responsabilités" à voter "sans hésitation" pour François Hollande au premier tour, Cécile Duflot ironisant sur ce signe qui pourrait "ne pas porter chance" au candidat PS.[AFP/Archives]

Gabriel Cohn-Bendit, frère aîné de Daniel, a appelé lundi "les écologistes déterminés à exercer leurs responsabilités" à voter "sans hésitation" pour François Hollande au premier tour, Cécile Duflot ironisant sur ce signe qui pourrait "ne pas porter chance" au candidat PS.

"L'écologie n'est la propriété de personne, surtout pas d'une minorité. Les écologistes déterminés à exercer leurs responsabilités, sans hésitation voteront, comme moi, Hollande dès le premier tour", affirme, dans une tribune parue sur le site Le Plus-Nouvel Obs, M. Cohn-Bendit alors qu'Eva Joly, la candidate EELV, oscille entre 1% et 3% dans les sondages.

"C'est en reprenant l'ouvrage et en constituant cette force politique écologique détournée après les européennes que les écologistes influenceront les décisions du futur gouvernement formé par François Hollande", estime "Gaby" qui a toujours été sceptique sur l'intérêt d'une candidature écologiste à la présidentielle.

Invitée de BFM-TV, Cécile Duflot, secrétaire nationale d'EELV, a déclaré : "Si j'étais un peu moqueuse, je dirais que si j'étais François Hollande, il faudrait que je me méfie parce que je connais la liste des différents soutiens de Gabriel Cohn-Bendit, ça ne leur a pas toujours porté chance! Après il est libre de son expression".

"Je soutiens Eva Joly depuis le jour où elle a été désignée candidate", a ajouté celle qui n'a jamais encore dit pour qui elle avait voté à la primaire EELV même si son penchant pour Nicolas Hulot était net.

"Je la soutiendrai jusqu'à l'issue de la campagne, matin, midi et soir parce que c'est la candidate qui défend mes convictions et qu'on fait de la politique par conviction", a-t-elle souligné, affirmant toutefois que ce n'est "pas la campagne la plus facile qui soit".

La patronne d'EELV a d'ailleurs rappelé que même Daniel Cohn-Bendit avait, lors d'un meeting à Strasbourg mi-mars, dit "qu'il remerciait Eva Joly d'être candidate et qu'il lui apportait son soutien. Il a été très clair", s'est-elle félicitée.

À suivre aussi

Présidentielles en Tunisie : un scrutin indécis
Politique Présidentielle en Tunisie : un scrutin indécis
Joe Biden et Bernie Sanders font partie des favoris de la primaire démocrate, en compagnie d'Elizabeth Warren.
Présidentielle Etats-Unis : que faut-il attendre du troisième débat de la primaire démocrate ?
Tunisie Tout savoir sur Mounir Baatour, premier candidat gay à la présidentielle tunisienne

Ailleurs sur le web

Derniers articles