Eva Joly : "Je sème", les idées écologistes "avancent"

Eva Joly, candidate EELV à l'Elysée, a assuré mardi sur Canal + qu'elle "sème" les idées écologistes, qui "avancent", en dépit des faibles intentions de vote dont elle est créditée.[AFP]

Eva Joly, candidate EELV à l'Elysée, a assuré mardi sur Canal + qu'elle "sème" les idées écologistes, qui "avancent", en dépit des faibles intentions de vote dont elle est créditée.

La championne d'Europe Ecologie les Verts était interrogée sur le classement des préoccupations des Français où, selon un sondage, l'écologie tient la dernière place.

"Dans la présidentielle, les sujets d'avenir disparaissent, la campagne se concentre sur les événements du jour et les petites phrases", a estimé Mme Joly.

"Mon rôle à moi, c'est de rappeler qu'on ne négocie pas avec le changement climatique, qu'il est là, avec la pollution de l'air, qu'elle est là". "Je sème, on récoltera dans dix ans, dans cinq ans. Pour moi, c'est ce qui est important, les idées avancent".

"L"inquiétude sur le nucléaire, sur le changement climatique, la connaissance des sujets avancent. Je pense que j'y ai contribué et ce n'est pas rien", a-t-elle dit.

Interrogée sur les moments les plus difficiles de cette campagne électorale, entre perfidies de ses alliés, tribune de l'écrivain Patrick Besson moquant son accent ou accord PS-EELV en novembre, elle a désigné ce dernier. "Lorsqu'on a effacé une partie de cet accord, l'intervention des lobbies dans cet accord m'a beaucoup choquée".

Elle n'a pas songé à abandonner "mais je voulais réfléchir à la meilleure façon de continuer", a commenté celle qui s'était alors mise cinq jours à l'écart.

À suivre aussi

Le président afghan Ashraf Ghani lors d'une réunion avec Donald Trump sur la base militaire de Bagram, le 29 novembre 2019 [Olivier Douliery / AFP]
Moyen-orient Afghanistan : Ashraf Ghani remporte la majorité à la présidentielle
Electeurs dans un bureau de vote à Montevideo, jour de l'élection présidentielle, le  24 novembre 2019 [EITAN ABRAMOVICH / AFP]
Amérique du Sud La présidentielle en Uruguay trop serrée, résultat «d'ici à vendredi»
François Baroin, candidat idéal pour la présidentielle de 2022 ?
Politique François Baroin, candidat idéal pour la présidentielle de 2022 ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles