Nouvelle affiche pour Hollande

A campaign poster for French socialist party (PS) candidate for 2012 French presidential elections François Hollande is seen on a wall in Livry Gargan, outside Paris on March 24, 2012. AFP PHOTO/JOEL SAGET[AFP/Archives]

Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre: l'affiche de François Hollande pour la campagne officielle qui débute le 9 avril diffère peu de l'ancienne, hormis l'absence des logos du PS et du PRG, et cette fois, en fond, son département de Corrèze.

"Cette affiche est dans la continuité de l'affiche militante. Il s'agit d'une photo actualisée. La précédente datait de l'été dernier", a expliqué à l'AFP Manuel Valls, directeur de la communication du candidat socialiste à la présidentielle.

"Si l'affiche militante correspondait à celle d'un candidat déterminé (dans le regard, la volonté), l'affiche officielle est celle du futur président: le regard, le visage expriment toujours une volonté mais une volonté sereine et une proximité", a-t-il poursuivi.

Pour lui, la "posture est celle d'un président ancré dans la réalité d'un paysage français, un paysage français par excellence, comme pourraient en offir nombre de nos régions et de nos départements. En l'occurrence, il s'agit d'un paysage de la Corrèze", a précisé le député-maire d'Evry.

Pas de clocher visible en arrière-plan, juste des prairies et des vallons, quelques hameaux un peu perdus, une légère brume, et un ciel bleu un peu nuageux.

Sur la précédente affiche, le paysage était plus plat, avec des champs bordés d'arbres dans le lointain.

François Hollande regarde toujours droit devant lui. Selon M. Valls, "il continue à regarder les Français dans les yeux (...) il est le président des Français et s'adresse à chacun d'eux d'où l'absence de logos" du PS et du PRG.

Le slogan reste le même, "Le changement c'est maintenant" auquel a été ajouté "1er tour - 22 avril".

Vous aimerez aussi

Élection présidentielle au Mali : un second tour qui semble joué d'avance
Élections Présidentielle au Mali : un second tour qui semble joué d'avance
Le président-élu colombien Ivan Duque pendant la présentation de son livre "L'Archéologie de mon père" à Medellin, en Colombie le 10 juillet 2018 [JOAQUIN SARMIENTO / AFP]
Présidentielle Ivan Duque investi président de Colombie
L'opposant et perdant de la présidentielle au Zimbabwe, Nelson Chamisa, Harare, 3 août 2018 [Jekesai NJIKIZANA / AFP]
Afrique Zimbabwe : le président élu défend une élection crédible, l'opposition crie à la fraude

Ailleurs sur le web

Derniers articles