NKM attaque Hollande sur l'affaire DSK

Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole de Nicolas Sarkozy, a demandé mercredi à François Hollande de "s'expliquer" sur les liens présumés entre son "Monsieur Sécurité", Jean-Jacques Urvoas, et un des policiers impliqués dans l'affaire du Carlton de Lille.[AFP]

Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole de Nicolas Sarkozy, a demandé mercredi à François Hollande de "s'expliquer" sur les liens présumés entre son "Monsieur Sécurité", Jean-Jacques Urvoas, et un des policiers impliqués dans l'affaire du Carlton de Lille.

Dans son édition de jeudi, Le Monde écrit que Dominique Strauss-Kahn, mis en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée, a mis en relation un autre des mis en examen de l'affaire, Jean-Christophe Lagarde, ancien directeur de la sûreté publique du Nord, avec le député (PS) Jean-Jacques Urvoas, chargé des questions de sécurité au PS. Le motif de cette mise en contact n'est pas précisé.

"Je demande à François Hollande de s'expliquer sur les liens entre Jean-Jacques Urvoas, son Monsieur Sécurité, et le commissaire divisionnaire Lagarde", indique Mme Kosciusko-Morizet dans un communiqué.

"Le commissaire Lagarde a-t-il parlé à M. Urvoas de la nature de ses liens avec DSK? Que voulait le commissaire Lagarde? Quelles réponses M. Urvoas a-t-il donné au contact?" s'interroge l'ancienne ministre.

"Quelles que soient les réponses que François Hollande peut apporter à ces questions, si François Hollande est là aujourd'hui, c'est parce que DSK est là où il est aujourd'hui", souligne-t-elle.

Vous aimerez aussi

Polémique Inondations dans l'Aude : les habitants prévenus trop tardivement ?
Twitter Inondations dans l’Aude : une photo d’Edouard Philippe en costume fait polémique
Polémique «Quotidien» : Marlène Schiappa taxe l'émission de Yann Barthès de sexisme

Ailleurs sur le web

Derniers articles