Joly s'en prend à Mélenchon

Eva Joly, candidate EELV à l'Elysée, a souligné vendredi ne pas avoir "la même idée de la liberté démocratique" que son rival Front de gauche Jean-Luc Mélenchon, qui soutient la Chine contre le Tibet, Chavez et le régime castriste.[AFP]

Eva Joly, candidate EELV à l'Elysée, a souligné vendredi ne pas avoir "la même idée de la liberté démocratique" que son rival Front de gauche Jean-Luc Mélenchon, qui soutient la Chine contre le Tibet, Chavez et le régime castriste.

"Il ne faut pas oublier que Mélenchon est pour la Chine et contre le Tibet, pour le régime castriste à Cuba et il est pour Hugo Chavez" au Venezuela, a-t-elle dit sur BFMTV-RMC. "Ca veut dire qu'il a une conception très différente de la mienne de la liberté démocratique", a-t-elle dit.

"Quand on soutient la Chine contre le Tibet, pour moi, ça pose problème", a dit l'eurodéputée, favorable au "droit des peuples à décider de leur destin".

"On retrouve la même chose en France", a-t-elle dit. "Moi je suis pour l'indépendance des régions, lui est jacobin, je suis pour les langues régionales, Mélenchon est contre", a-t-elle dit.

"Il a une rhétorique formidable, mais dans on programme il n'y a pas beaucoup de consistance", a-t-elle aussi estimé.

Vous aimerez aussi

Une partisane de l'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva pendant une manifestation de soutien à l'ex-chef de l'Etat le 15 août 2018 à Brasilia [EVARISTO SA / AFP/Archives]
Élections L’ONU appelle le Brésil à autoriser Lula à se présenter à la présidentielle
Élection présidentielle au Mali : un second tour qui semble joué d'avance
Élections Présidentielle au Mali : un second tour qui semble joué d'avance
Le président-élu colombien Ivan Duque pendant la présentation de son livre "L'Archéologie de mon père" à Medellin, en Colombie le 10 juillet 2018 [JOAQUIN SARMIENTO / AFP]
Présidentielle Ivan Duque investi président de Colombie

Ailleurs sur le web

Derniers articles