Merah: Guéant craint une dérive antisémite

Le ministre français de l'Intérieur Claude Guéant estime qu'il existe "un risque tangible de dérive" des actes antisémites après les tueries de Toulouse, alors qu'ils avaient connu une baisse depuis deux ans, dans un entretien au journal Le Parisien publié samedi.[AFP/Archives]

Le ministre français de l'Intérieur Claude Guéant estime qu'il existe "un risque tangible de dérive" des actes antisémites après les tueries de Toulouse, alors qu'ils avaient connu une baisse depuis deux ans, dans un entretien au journal Le Parisien publié samedi.

"Indéniablement, la tension est montée", déclare M. Guéant. "Nous avions connu depuis deux ans une baisse importante des actes antisémites. Depuis une semaine, plusieurs faits inquiétants, comme des agressions visant des collégiens ou des tags, nous montrent qu'il y a un risque tangible de dérive".

"Il y a aussi eu quelques actes antimusulmans", ajoute-t-il. "Notre devoir est de protéger les uns et les autres et de défendre notre unité nationale".

Dès l'assassinat de trois enfants et d'un enseignant juifs par Mohamed Merah le 19 mars, les autorités françaises avaient annoncé le renforcement des mesures de sécurité des écoles juives sur tout le territoire.

"Il y a effectivement une recrudescence des actes antisémites" depuis la tuerie de Toulouse, avait indiqué mercredi pour sa part le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), en précisant à l'AFP que le Service de Protection de la Communauté Juive (SPCJ) était en train d'en faire le recensement.

En France, vivent à la fois la plus importante communauté juive d'Europe occidentale (entre 500.000 et 700.000 personnes) et la plus grosse communauté musulmane (au moins 4 millions de personnes).

Mohamed Merah a semé l'effroi en France, tuant sept personnes et en blessant gravement deux autres à Toulouse et Montauban entre le 11 et le 19 mars.

Il a d'abord tué un premier parachutiste à Toulouse le 11 mars, a ensuite abattu froidement trois parachutistes dont deux ont succombé le 15 à Montauban. Il a ensuite tué le 19 mars trois enfants et un enseignant juifs de Toulouse, tout en blessant gravement un adolescent de 15 ans et demi.

Il a été tué à son domicile, dans un immeuble toulousain, après un siège de 32 heures, en affrontant les policiers les armes à la main.

Vous aimerez aussi

Des manifestants contre des sympathisants néonazis, le 12 août 2018 à Washington [Daniel SLIM / AFP]
Etats-Unis Une poignée de néonazis seulement à Washington, des centaines de contre-manifestants
Des personnes se recueillent, le 11 août 2018 à Charlottesvilles, en Virginie, devant un mémorial en hommage à Heather Heyer, manifestante antiraciste, un an après sa mort dans des heurts avec des suprématistes blancs [Logan Cyrus / AFP]
Etats-Unis Washington attend les néo-nazis, un an après les incidents meurtriers de Charlottesville
Etats-Unis Donald Trump dit condamner le racisme avant un rassemblement néonazi

Ailleurs sur le web

Derniers articles