Moscovici appelle Parisot à "respecter les forces de gauche"

Laurence Parisot. [ERIC PIERMONT / ARCHIVES AFP]

Pierre Moscovici, directeur de campagne de François Hollande, a appelé lundi Laurence Parisot, patronne du Medef, à "respecter les forces de gauche", et a pointé ce qu'il a appelé "son engagement extrêmement fort" pour Nicolas Sarkozy.

Le député du Doubs était interrogé par LCI sur les déclarations de présidente de l'organisation patronale voyant en Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche, plus "l'héritier d'une forme de Terreur" que "des plus belles valeurs de la Révolution".

"Ce dont je suis frappé, c'est de l'engagement extrêmement fort de Laurence Parisot" pour Nicolas Sarkozy. "Elle critique Bernard Thibault (leader de la CGT, ndlr) de s'etre engagé dans la campagne mais elle en fait tout autant", a accusé M. Moscovici.

"Non, il faut respecter les forces de gauche, il faut respecter cette gauche qui sera demain peut-être le gouvernement de la France", a ajouté le directeur de campagne du candidat PS. "J'appelle Mme Parisot à plus de respect pour la gauche en général".

Comme on lui opposait des propos de Gérard Collomb rapportés jeudi dans le Figaro, selon lequel le maire PS de Lyon aurait déclaré que le modèle de Mélenchon a déjà été "essayé en URSS, au Cambodge", l'ex-ministre des affaires européennes a éludé : "l'URSS, elle a disparu en 1989".

À suivre aussi

Combo de photos d'Edouard Balladur et François Léotard [JEAN-PIERRE MULLER, MARC LE CHELARD / AFP/Archives]
Justice Affaire Karachi : la Cour de justice de la République ordonne un procès pour Edouard Balladur et François Léotard
Présidentielles en Tunisie : un scrutin indécis
Politique Présidentielle en Tunisie : un scrutin indécis
Joe Biden et Bernie Sanders font partie des favoris de la primaire démocrate, en compagnie d'Elizabeth Warren.
Présidentielle Etats-Unis : que faut-il attendre du troisième débat de la primaire démocrate ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles